Le diabète en forte progression, la chirurgie comme option de traitement

 

Le diabète est en forte progression dans le monde, une augmentation liée à l’épidémie de surpoids et d’obésité. La chirurgie bariatrique, dont les résultats sont très probants dans le traitement du diabète de type II, peut permettre d’inverser la tendance.

Diabète de type II : une affection en constante progression

La Fédération Internationale du Diabète (IDF) a communiqué lors de la journée mondiale du diabète 2017 les chiffres de la maladie, qui ne cesse de se développer. Aujourd’hui, une personne sur 11 dans le monde est atteinte de diabète, soit 425 millions d’adultes. Un chiffre qui pourrait encore augmenter d’ici à 2045 et touche une personne sur dix. Les chercheurs affirment que c’est l’épidémie mondiale de surpoids et d’obésité qui participe à cette augmentation. En effet, 90 % des cas relèvent du diabète de type II, qui correspond à une hausse prolongée du taux de sucre dans le sang et est lié à l’obésité et à la sédentarité. Aujourd’hui dans le monde, deux tiers des personnes touchées vivent en zone urbaine, et une personne sur deux n’est pas diagnostiquée.

À lire aussi : Les patients atteints de diabète type II devraient être priorisés pour la chirurgie

La chirurgie, un traitement efficace contre le diabète de type II

En 2016, à l’occasion du deuxième sommet de chirurgie du diabète, des recommandations pour l’usage de la chirurgie bariatrique comme option chez les patients dont l’IMC est compris entre 30 et 34.9 kg/m² et dont l’hyperglycémie n’est pas contrôlée correctement ont été publiée avec le soutien de 45 organisations internationales, dont l’Association Américaine contre le Diabète. Ces recommandations avaient déjà été émises pour les patients atteints d’obésité sévère (IMC supérieur à 35 kg/m²).

La chirurgie bariatrique fait donc partie des options possibles pour traiter le diabète de type II, et elle est recommandée par les experts scientifiques et les associations internationales.

L’IPCO, un accompagnement avant et après la chirurgie

Pour qu’une opération de chirurgie bariatrique soit un succès, il est important que les patients qui en bénéficient changent le mode de vie qui les a menés au surpoids. Ainsi, des habitudes alimentaires saines et une activité physique régulière sont les clés d’une perte de poids maximisée et limitent les risques de reprise de poids.

L’IPCO, au travers notamment ses programmes pré et post-opératoires PONDERA®, vous accompagne dans ces changements et vous donne toutes les clés pour changer de vie.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Changer les mentalités concernant la chirurgie bariatrique

Une enquête sur la manière dont les patients de la chirurgie bariatrique s’ajustent à la vie post-chirurgie et sur les expériences sociales auxquelles ils font face a été publiée dans la revue Clinical Obesity. Elle montre que certaines personnes subissent encore des remarques désagréables concernant leur recours à la chirurgie.

Comprendre l’expérience des opérés

L’étude, intitulée “Les expériences d’ajustement à la vie deux années après la chirurgie bariatrique : une étude qualitative”, est le fruit du travail de thèse du Dr Yitka Graham de l’Université de Sunderland au Royaume-Uni.

Les chercheurs ont mis en évidence que les aspects sociaux de la chirurgie bariatrique étaient peu compris par les personnes qui n’avaient jamais expérimenté la chirurgie eux-mêmes.

L’étude  a été réalisée auprès de dix-huit patients (onze femmes et sept hommes) qui ont pu témoigner ouvertement sur leur expérience.

Après la chirurgie, les patients ont fait des changements significatifs dans leurs vies, qu’il s’agisse des changements d’habitudes alimentaires, d’un changement rapide d’apparence ou d’expérimenter une période d’ajustement psychologique.

La plupart des patients ont rapporté avoir expérimenté un stigmate social vis-à-vis des autres en rapport avec leur obésité. Cela avait été source d’anxiété pour eux, qu’il imaginait serait réduit après la chirurgie avec leur perte de poids.

Des préjugés qui ont la vie dure

Dans leurs interactions, le stigmate de l’obésité a parfois été remplacé par le jugement de la chirurgie comme méthode de perte de poids.

La plupart des participants avaient compris que des changements dans leurs habitudes de vie étaient nécessaires pour atteindre la perte de poids souhaitée. Ils n’hésitaient généralement pas à parler de leur opération pour expliquer, au restaurant par exemple, pourquoi ils commandaient une portion plus petite ou ne finissaient pas leur assiette.

Certains autres ont rencontré plus de difficultés avant et après la chirurgie, et avoir plus de mal à dire à des personnes extérieures qu’elles avaient bénéficié de la chirurgie, de peur d’être considérées comme ayant “triché”, comme étants “paresseux”, etc.

Pourtant, les personnes qui ont cette opinion de la chirurgie bariatrique sont mal renseignées.

En effet, bénéficier de la chirurgie bariatrique nécessite un changement complet de mode de vie sur plan de l’alimentation et de l’activité physique. Toutefois, lorsque le poids accumulé est trop important et au-delà d’un certain IMC, ce changement de mode de vie n’est pas suffisant. C’est là que la chirurgie offre un coup de pouce non-négligeable.

Des progrès à faire pour faire mieux comprendre ce qu’est la chirurgie bariatrique

Les chercheurs notent qu’aucun des participants ne dit regretter avoir recouru à la chirurgie. Ils concluent en déclarant que “les participants doivent faire face à un manque de connaissances de la part du grand public concernant la chirurgie bariatrique”, et qu’il est “important d’examiner les attitudes sociétales négatives envers la chirurgie”.

Pour plus d’information, rendez-vous sur notre page contact.

Source : Graham, Y., Hayes, C., Small, P. K., Mahawar, K. and Ling, J. (2017), Patient experiences of adjusting to life in the first 2 years after bariatric surgery: a qualitative study. Clin Obes, 7: 323–335.

5 jours après la sleeve gastrectomie : témoignage

Marie a bénéficié d’une sleeve gastrectomie et a accepté de nous faire part de ses impressions quelques jours seulement après l’intervention. Découvrez son témoignage.

Comment vous sentez-vous 5 jours après l’intervention ?

L’intervention s’est bien déroulée, je suis restée moins de 24h à la clinique et j’ai pu rentrer chez moi sans problème. Pour ces premiers jours je me suis vraiment concentrée à 100 % sur ma guérison : je me suis détendu le plus possible. J’ai essayé de me lever et de marcher toutes les 30 minutes, je suis même allé marcher dehors un petit peu. Pour le moment je sens que tout s’améliore de jour en jour, donc ça va plutôt vite. J’ai eu quelques questions à poser et j’ai pu parler avec l’équipe, et comme tout semblait normal j’ai juste été patiente, les premiers jours sont les plus difficiles il paraît. Je n’aime pas trop être sous les médicaments mais ca m’aide.

Vous avez eu des moments difficiles ?

Psychologiquement, mon moral a été plutôt stable ! Bien sûr j’ai eu des moments où je me suis posée des questions. Je ne me suis pas demandée si j’avais pris la bonne décision, mais par contre je me suis surprise à me demander si j’allais vraiment perdre du poids, si ça allait marcher pour moi… ce qui est idiot car je sais que je ne pourrais pas manger comme je mangeais avant, et que je suis vraiment accompagnée dans le programme post-op.

À lire aussi : Régime post-opératoire : que faut-il manger après la chirurgie bariatrique ?

En termes d’énergie, c’est comment pour vous ?

En termes d’énergie, chaque jour ça va mieux. Je me sens plutôt normale là, même si je mange très peu de calories donc je dois faire attention. J’ai fait des siestes les premiers jours, et déjà maintenant je n’en ai plus besoin. Je n’ai pas très bien dormi, mais plus parce que je dors normalement sur le côté et que ça met de la pression sur mon estomac, et dormir sur le dos n’est pas très naturel pour moi. Bref en gros je me sens de mieux en mieux, j’ai encore un peu mal quand je bouge sans faire attention mais c’est tout à fait normal. Mais mon niveau de confort s’améliore de jour en jour.

Et en ce qui concerne l’alimentation ?

Plutôt bien, j’ai bu beaucoup d’eau, et pour le moment je suis au régime bouillon. J’ai hâte de pouvoir recommencer à manger, ça fait seulement 5 jours et je suis déjà lassée. Mais c’est nécessaire à un bon processus de guérison donc je me force à suivre le régime alimentaire post-opératoire à la lettre.

Merci à Marie pour son témoignage.

Pour plus d’information, rendez-vous sur notre page contact.

3 questions à Diane, future opérée en chirurgie bariatrique

Pour beaucoup d’entre vous, la chirurgie bariatrique peut soulever un certain nombre de questions et de doutes. C’est pourquoi, en plus de l’équipe médicale à votre disposition au centre, nous postons fréquemment des témoignages de personnes qui suivent ce processus. Rencontre avec Diane, qui va bénéficier dans quelques semaines d’une sleeve gastrectomie à l’IPCO.

Lire la suite

Obésité et cancer, quels liens ?

L’obésité présente de nombreuses comorbidités, dont le diabète de type II et les maladies cardio-vasculaires sont les plus connues. Mais des liens ont également été établis avec de nombreux cancers. Une nouvelle étude décrypte les mécanismes qui entraînent une augmentation du risque de cancer chez les personnes en situation d’obésité.

Chirurgie bariatrique sleeve gastrectomie Lire la suite

Page 1 sur 3412345102030Dernière page »