Les bénéfices de la chirurgie bariatrique sur les futurs enfants

Bébé en surpoidsPour les enfants à naître, il est toujours préférable d’avoir des parents en bonne santé. Mais, si la mère souffre d’obésité sévère, le fait de recourir à la chirurgie de l’obésité peut avoir des effets positifs chez le futur bébé. Explications.

On sait que les enfants nés de mères obèses ont un risque plus élevé d’être obèse plus tard : l’obésité durant la grossesse prédispose la descendance à une surcharge pondérale tout au long de la vie et à un risque élevé de maladies du cœur. Mais la chirurgie bariatrique peut venir limiter ce risque. En effet, une perte de poids importante chez la mère, suite à une opération de chirurgie de l’obésité, modifie le comportement des gênes chez les enfants. Lire la suite

Les enfants méconnaissent les aliments

betterave

83% des élèves (8-12 ans) n’ont pas réussi à identifier ce légume.

Les médecins de l’ASEF (association qui rassemble près de 2 500 médecins en France, en pointe sur les questions de santé-environnement, et qui travaille sur tous les sujets en lien avec la santé et l’environnement) ont dirigé une étude auprès de 910 écoliers pour dresser un état des lieux sur leur alimentation et les sensibiliser aux liens entre leur assiette et leur santé.

Une enquête dans les écoles

De nombreux professionnels de santé (médecins généralistes, pédiatres, orthopédistes) constatent que le surpoids et l’obésité chez les enfants impactent de plus en plus leur santé. L’enjeu de l’étude de l’ASEF (Association Santé Environnement France) a été de quantifier ces observations.

Le panel de l’ASEF a rassemblé, au 1er trimestre 2013, 910 élèves de la région PACA, âgés de 8 à 12 ans, qui ont rempli un questionnaire de manière anonyme.

Des choix alimentaires non recommandés.

L’enquête a interrogé les enfants sur leurs habitudes alimentaires. Il en ressort que :

  • Les produits sucrés et manufacturés sont surreprésentés
  • L’eau est trop souvent remplacée par du sirop, du jus de fruits ou du soda
  • Le sel ou le sucre sont ajoutés aux plats (20% seulement n’en rajoutent pas), tout comme la mayonnaise ou le ketchup (10% des enfants en ajoutent systématiquement).

Lire la suite

Quels sports lors d’une grossesse ?

femme enceinte pratiquant la natationIl est très fortement recommandé aux femmes enceintes de continuer à avoir une activité physique au cours de leur grossesse. Mais quelles activités choisir plus précisément ? La marche, la gymnastique et la natation (des pratiques douces) sont à privilégier à l’inverse des activités où les risques de chocs ou de chutes sont élevés. Voici plus de précisions dans cette vidéo :
Lire la suite

Boire trop de café favorise la prise de poids

Tasse de caféBoire du café peut avoir des conséquences positives sur la santé (réduction de la mortalité, de l’insuffisance cardiaque, de la maladie de Parkinson, du diabète de type 2, de poids…). Oui mais, là encore, tout est une question de quantité : boire trop de café augmente le risque de prendre du poids.

Une étude publiée dans le « Journal of Agricultural and Food Chemistry » indique en effet un lien entre consommation excessive de café et obésité. Lire la suite

Obésité et diabète

Diabète et obésité sont bien souvent liés : chez l’obèse (15% de la population adulte française), le risque de diabète de type 2 est plus important. L’excès de masse grasse dans l’organisme peut avoir un effet négatif (en quantité normale, cette masse est bénéficiaire pour la santé) : il conduit à produire, à partir de cette masse grasse, des protéines et des lipides. Ce qui est notamment néfaste pour l’action de l’insuline (l’hormone qui contrôle les taux de sucre dans le sang) qui devient déficitaire. Toutes les explications dans cette vidéo : Lire la suite

Les jeunes préfèrent les amis minces

Une étude de l’Université de Leeds (Grande-Bretagne) vient de révéler que les enfants ont plus tendance à nouer des liens d’amitié avec des enfants qui ne sont pas en surpoids.

alfie et thomas

Alfie « normal », Alfie handicapé, Alfie en surpoids, et Thomas

Menée par Andrew Hill, l’étude a consisté à analyser les comportements de 136 enfants, filles et garçons, âgés de 4 à 6 ans à la lecture d’une histoire (un groupe d’enfants a pour ami un chat qui est coincé dans un arbre) déclinée en 3 versions : la seule différence, entre les 3 versions, était le physique du personnage principal (Alfie) :

  1. Version 1 : Alfie a un poids normal
  2. Version 2 : Alfie est obèse
  3. Version 3 : Alfie est handicapé

Lire la suite

Combien de sucres ?

Combien de sucres contiennent les produits de grande consommation ? Il n’est pas aisé d’estimer la quantité de sucres dans les boissons, jus de fruits, sodas, yaourts, crèmes glacées, céréales, pâtes à tartiner, barres chocolatées, etc. (autant d’aliments qui contiennent bien souvent du sucre ajouté par les industriels), ni pour les adultes, et encore moins pour les enfants qui sont pourtant une cible importante pour les publicitaires.

Combien de sucres ?

Lire la suite

Etre obèse à 20 ans augmente la mortalité

Une équipe de chercheurs danois vient de révéler que plus l’obésité s’installe tôt, plus le risque de décès est élevé de manière prématurée. Ainsi, les personnes en situation d’obésité à 20 ans ont deux fois plus de risques de mourir à 55 ans que les autres.

Leur étude, publiée en avril dans le British Medical Journal Open, porte sur une population d’hommes observée pendant 33 ans. Ainsi, 6500 Danois de 22 ans ont participé à l’expérience. 1,5% d’entre eux étaient obèses (97) au début de l’étude. A l’âge de 55 ans (à la fin de l’étude, donc), la moitié des obèses avaient rencontré plusieurs pathologies : diabète, hypertension, thromboses, infarctus. Pire, certains étaient déjà décédés.

Les jeunes obèses : une population plus exposée

Les chiffres sont inquiétants pour cette population de jeunes obèses. Par rapport à ceux qui ne sont pas en surpoids, ils ont :

  • 8 fois plus de risque de souffrir de diabète,
  • 4 fois plus de thrombose (formation d’un thrombus, ou caillot sanguin, obstruant un vaisseau sanguin),
  • 2 fois plus d’hypertension,
  • 2 fois plus de faire un infarctus.

Voici la courbe des risques :

Corrélation entre l’âge des sujets (axe horizontal) et la probabilité de connaître des maladies, en fonction de son poids (obésité, surpoids, poids normal, maigreur).

Les risques augmentent avec l’IMC

Lire la suite