Quel bilan tirer d’une sleeve gastrectomie deux années après l’intervention ? Carine*, une ancienne patiente, partage les sept choses qu’elle a apprises sur elle-même et sur son corps après la chirurgie.

1) J’ai appris à ne pas vivre ma vie en mode “régime”

Mon poids a été en yo-yo pendant toute ma vie, j’ai été en surpoids depuis l’âge de sept ans. J’avais tout essayé ! Maintenant je ne vis plus constamment en régime : je ne compte pas les calories, je fais juste attention à ce que je mange. Je fais de mon mieux pour avoir un mode de vie sain.

2) Je ne me prive pas

J’ai compris qu’en ayant des règles trop strictes, je mangeais dix fois plus que si je m’autorisais un petit écart de temps en temps.

3) J’apprécie la nourriture tellement plus maintenant

Je trouve de nouveaux moyens de rendre mes repas plus savoureux, je cuisine. Je fais tout pour ne pas avoir le sentiment que je rate quelque chose. Et encore une fois, il n’y a rien que je ne peux pas manger.

4 ) J’ai plus d’énergie

J’ai toujours aimé le sport, mais avant tout était compliqué, je n’avais pas d’énergie et j’étais un peu paresseuse. Je cours maintenant, j’ai juste envie de faire plus de choses. Je me lève, je vais dehors, et je bouge chaque jour !

5 ) J’ai appris à aimer mon corps

J’ai toujours été positive sur mon corps, mais je me sens aujourd’hui mieux dans ma peau que je ne l’ai jamais été. Mon corps n’est pas parfait, mais j’ai appris à l’aimer, et j’ai plus de confiance en moi. Je me sens belle.

6) Les nombres n’ont pas vraiment d’importance

Au plus élevé, j’ai pesé 130 kg, et le poids le plus bas depuis que j’ai eu mon opération est 69 kg. Aujourd’hui je fluctue autour de ça, mais je ne fais pas vraiment attention aux nombres : je m’étais fixé l’objectif de 75 kg au début, et j’ai réussi à me maintenir en dessous depuis plus d’un an, ce dont je suis fière ! Mais j’ai compris que ce ne sont pas les nombres qui comptent : c’est comment je me sens !

7) Le plus important : la chirurgie n’est que le début du voyage

La chirurgie est seulement un outil : si vous bénéficiez d’une chirurgie bariatrique, et que vous pensez que c’est tout, que vous pourrez conserver le mode de vie que vous aviez avant, vous ne réussirez pas à atteindre vos objectifs. Vous perdrez peut-être du poids, vous commencerez peut-être à ressembler à ce que vous voulez, mais vous reprendrez. Nutrition et activité physique sont les clés de la réussite sur le long cours.

*le prénom a été modifié

Les commentaires sont fermés.