Depuis quelques semaines, l’équipe de l’Institut de Prise en Charge de l’Obésité s’est enrichie d’un kinésithérapeute : Juen Raphaël. Ce professionnel apporte son expertise de masseur et en kinésithérapie, s’appuyant sur son expérience en cabinet et dans l’accompagnement d’équipes sportives professionnelles.

Juen Raphaël est le nouveau kinésithérapeute de l’Ipco (Alsace)

Juen Raphaël est le kinésithérapeute de l’Institut de Prise en Charge de l'Obésité



A l’Ipco, son rôle est d’abord de dresser un bilan des patients. Ce bilan sert à la fois aux patients (il leur permet de savoir où ils en sont) et à l’équipe de l’Ipco (c’est un élément du diagnostic). Grâce à lui, il est possible d’évaluer les patients sur le plan de la marche (l’activité physique la plus naturelle chez l’homme). Chose qui n’est pas évidente : certains patients pensent être « bons » (mais ne tiennent pas la distance) tandis que d’autres sous-estiment leurs capacités actuelles.

Les tests sont réalisés à l’aide du référentiel national « les 6 minutes de marche » (qui évalue le rythme cardiaque, la distance et la vitesse sur 6 minutes de marche) et d’un questionnaire qui porte sur les antécédents du patient et sur son ressenti pendant la marche (respiration, sensations des jambes). Auparavant, un bilan cardiaque doit avoir été réalisé.

Le rôle du kinésithérapeute est également de suivre les patients, afin de leur donner l’habitude d’avoir une activité physique (mais pas sportive) journalière suffisante. Pour cela, un protocole est mis en place : la préparation physique à la marche consiste en un entraînement sur au moins 10 séances, avec un objectif en temps ou en distance. Ainsi, les patients apprennent et prennent l’habitude de marcher suffisamment.

Ainsi, Juen Raphaël permet aux patients de retrouver confiance en leur corps et en leurs capacités physiques, le surpoids entraînant bien souvent une déformation de l’image de soi qu’il faut réajuster.

Intéressé par la démarche ? Contactez l’Ipco !

Les commentaires sont fermés.