Une étude britannique, publiée dans « The Lancet Diabetes and Endocrinology » le 3 novembre dernier, compare sur une durée de 7 ans environ , 2167 adultes obèses, de toutes classes d’âge, non diabétiques,  ayant tous bénéficié d’une chirurgie bariatrique, avec 2167 patients d’un groupe témoin, de profil identique, n’ayant pas été opérés.

Les résultats montrent que le recours à la chirurgie diminue au moins de moitié le risque de développer un diabète de type 2 et ce, quelle que soit la technique chirurgicale utilisée (anneau gastrique, bypass ou sleeve gastrectomie).

Ces résultats sont particulièrement intéressants, car ils apportent désormais la preuve de l’efficacité de la chirurgie de l’obésité pour prévenir l’apparition du diabète de type 2 chez les personnes obèses. Ils confirment ceux de l’étude suédoise SOS (dont les résultats ont été présentés en 2007 et 2013) dans laquelle une cohorte d’individus obèses avait été suivie durant quinze ans.

Il est important de noter que afin de mieux affiner les résultats, les auteurs ont pris en compte d’autres facteurs de risque chez les différents patients.

D’autre part, un suivi à plus long terme de ces 4.334 patients sera nécessaire pour permettre de  préciser l’efficacité de la chirurgie sur la durée.

De manière secondaire, cette étude a mis en évidence une grande différence de suivi entre les deux groupes  : les patients opérés sont suivis médicalement beaucoup plus étroitement que les patients du groupe de contrôle.

Ceci semble confirmer le fait que beaucoup de médecins de famille ne voient pas encore  l’obésité comme une maladie et ne mettent pas en place une prise en charge et un contrôle suffisants.

Les auteurs de cette étude n’ont pas défini par quel mécanisme la chirurgie bariatrique affecte le mécanisme du glucose. Aussi, bien que les résultats de cette équipe soient prometteurs, beaucoup de questions restent en suspens.

Un mécanisme bien reconnu de rémission du diabète est la perte de poids. Plus celle-ci est importante, plus les chances de rémission sont élevées.

De manière similaire, on pourrait donc supposer que la perte de poids importante induite par la chirurgie de l’obésité réduit probablement le risque de développer un diabète de type 2.

Pour perdre et /ou stabiliser votre poids faites vous aider par une équipe spécialisée au sein de notre institut de prise en charge de l’obésité.

Chirurgie bariatrique et diabète

Photo par John Chew – Flickr Creative Commons

Source  : «  Incidence of type 2 diabetes after bariatric surgery: population-based matched cohort study  », The Lancet Diabetes and endocrinology Copyright © 2014 Booth et al.

Les commentaires sont fermés.