L’obésité peut-elle se transmettre génétiquement ? Une étude danoise montre que des gènes contenus dans le sperme des hommes obèses sont modifiés par rapport aux hommes à leur poids de santé, et que la chirurgie bariatrique permet de rétablir la situation initiale.

L’héritage génétique des enfants influencé par le poids du père

Lorsqu’un homme est en situation d’obésité, il transmet à sa progéniture des marqueurs génétiques qui favorisent ensuite le développement d’un surpoids chez ses enfants.

C’est ce qu’établit une étude réalisée par l’Université de Copenhague et publiée dans la revue Cell Metabolism.

Les chercheurs ont analysé le génome de 13 hommes à leur poids de santé (IMC moyen = 23), et l’ont comparé avec celui de 10 hommes en situation d’obésité (IMC moyen = 32).

Résultat : ils ont prouvé que l’obésité transformait plus de 5000 marqueurs génétiques, qui pouvaient ensuite être transmis lors de la fécondation. Ainsi, la descendance des hommes obèses obtiendraient dans leur héritage génétique des plus fortes probabilités de devenir obèses eux-mêmes.

A lire aussi : La chirurgie bariatrique plus efficace pour prévenir le cancer du sein

La perte de poids induite par la chirurgie bariatrique permet un retour à la normale

Dans la deuxième partie de l’étude, les scientifiques apportent tout de même une bonne nouvelle.

En effet, parmi les personnes obèses étudiées, celles ayant eu recours à la chirurgie ont montré, un an après l’intervention et une fois leur poids stabilisé, de nouveaux changements s’opérer au niveau de leurs marqueurs génétiques. Ce sont près de 4000 gènes qui avaient été auparavant altérés et qui sont modifiés dans le sens inverse, principalement ceux impliqués dans l’appétit.

De nouveaux bienfaits découverts régulièrement pour la chirurgie

Les auteurs précisent que des recherches supplémentaires doivent être effectuées afin de comprendre plus précisément les mécanismes à l’oeuvre, toutefois ces résultats sont encourageants quant aux bénéfices de la chirurgie bariatrique pour réparer les dommages causés par l’obésité. Une autre étude menée récemment a montré que la chirurgie bariatrique pourrait également inverser le vieillissement prématuré des cellules engendré par l’obésité.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Source : http://www.cell.com/cell-metabolism/abstract/S1550-4131(15)00571-9

Les commentaires sont fermés.