Quel a été votre poids ou votre IMC il y a dix, vingt ou trente ans ? Difficile de s’en souvenir. Une étude interroge la forme du corps tout au long de la vie et détermine quel niveau de mortalité y est associé.

Une étude retrospective de grande ampleur

Ce sont près de 80 000 femmes et 37 000 hommes qui ont participé à l’étude et ont dû se souvenir de la forme de leur corps à 5, 10, 20, 30 et 40 ans. Ils ont aussi communiqué leur IMC à l’âge de 50 ans, et ont été suivis de leurs 60 ans jusqu’à leur mort (qui intervenait en moyenne 15 à 16 ans plus tard). Ils devaient remplir des questionnaires concernant leur mode de vie et leur santé tous les 2 ans, et concernant leur régime alimentaire tous les 4 ans.

5 alternatives étaient proposées aux participants à l’étude pour décrire l’évolution de la forme de leur corps entre leur 5 et leurs 50 ans : mince stable, mince avec prise de poids modérée, mince avec prise de poids marquée, poids moyen stable, poids moyen en augmentation, surpoids stable ou surpoids en augmentation.

En fonction de ces déclarations, les chercheurs ont pu évaluer les risques associés à la mortalité en fonction de l’évolution du poids des personnes au cours de leur vie.

Un surpoids important tout au long de la vie impacte la mortalité

Les résultats montrent que les personnes qui sont restées minces de manière stable au cours de leur vie ont le plus faible taux de mortalité, avec une chance de décès dans les 15 ans de 11.8 % chez les femmes et de 20.3 % chez les hommes. Ceux qui déclaraient avoir été en surpoids dès l’enfance et qui le sont restés voire qui ont pris du poids, particulièrement aux âges moyens de la vie, avaient le plus fort taux de mortalité. En effet, le risque de mortalité dans les 15 ans était de 19.7 % chez les femmes et 24.1 % chez les hommes.

Selon les auteurs, “les résultats montrent l’importance de recommandations concernant le contrôle du poids, et particulièrement l’évitement de la prise de poids aux âges moyens de la vie, pour un bénéfice de long terme sur la santé”.

Il n’est pas trop tard pour prendre soin de votre santé

Une perte de poids, même si elle intervient tard dans la vie, peut vous permettre d’augmenter votre espérance de vie et vous redonne la possibilité d’en profiter au maximum avec vos proches.

Pour plus d’informations sur les bénéfices de la chirurgie bariatrique, rendez-vous sur notre page contact.

Source : Trajectory of body shape in early and middle life and all cause and cause specific mortality: results from two prospective US cohort studies; BMJ 2016

Les commentaires sont fermés.