Une étude portant sur 49 000 patients obèses montre que ceux qui ne bénéficient pas de la chirurgie bariatrique ont plus de chances de mourir toutes causes confondues que ceux qui sont opérés, 5 ans après le début de l’enquête.

Une étude de grande ampleur sur les bénéfices de la chirurgie

L’obésité est associée avec une augmentation de la mortalité en raison de nombreuses pathologies associées. La chirurgie bariatrique permet de prévenir de nombreuses comorbidités, toutefois les études de grande ampleur sont peu nombreuses pour mesurer son effet sur la mortalité associée à l’obésité.

L’étude se base sur un registre de tous les patients suédois ayant été hospitalisés avec pour raison principale l’obésité entre 2000 et 2011. Ce sont au total 48 693 patients âgés entre 18 et 74 ans, parmi lesquels 22 581 ont bénéficié d’une intervention en chirurgie de l’obésité et  26 112 n’y ont pas recouru.

A partir de cet échantillon, les scientifiques ont évalué la mortalité de chacun des groupes et ont révélé que les patients opérés ont un taux de mortalité plus faible que les autres.

A lire aussi : Le risque de décès divisé par deux des années après la chirurgie bariatrique

Une mortalité plus faible chez les patients opérés

Le taux de mortalité était plus élevé dans le groupe des non-opérés (4.21 %) par rapport au groupe des opérés (1.11 %). Les chances de décès étaient réduites de 57 % chez les patients ayant bénéficié d’une intervention chirurgicale.

La cause de mortalité la plus fréquente chez les non-opérés était les maladies cardio-vasculaires, suivies des cancers, alors que chez les opérés il s’agissait plutôt d’accidents.

Les auteurs concluent : “Cette étude basée sur un échantillon important indique que la mortalité est considérablement plus faible parmi les patients qui ont recours à la chirurgie bariatrique comparé aux autres, et les différences sont principalement liées aux maladies cardio-vasculaires et aux cancers”.

Les procédures de chirurgie bariatrique de plus en plus sûres

Cette étude montre les bénéfices de la chirurgie de l’obésité et la réduction de la mortalité liées aux pathologies associés au surpoids. Il convient aussi de rappeler que les procédures sont de plus en plus sûres, de moins en moins invasives et pratiquées de manière de plus en plus importante dans tous les pays développés.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Source : European Association for the Study of Obesity, http://easo.org/

Les commentaires sont fermés.