La rentrée est là, avec son lot de nouvelles émissions et séries pour nous aguicher. Pourtant, rester sans bouger devant la télé n’est pas anodin. Une nouvelle étude montre qu’en plus d’entraîner l’obésité, la sédentarité fait diminuer la mobilité et augmente les risques d’invalidité. À consommer avec modération !

La télévision augmente les risques d’invalidité

L’étude, réalisée par le Dr Loretta DiPietro du département des Sciences de la Nutrition et de l’Activité Physique de l’Université de Washington, s’intéresse à 134 269 hommes et femmes âgés entre 50 et 71 ans. Elle relève le nombre d’heures qu’ils passent quotidiennement devant la télévision ainsi que leur activité physique, et les conséquences que cela a sur leur santé dix années après le début de l’étude.

Si tous étaient en bonne santé au début de l’expérimentation, près d’un tiers d’entre eux présentent des difficultés de mobilité à son issue. En effet, 30 % déclarent qu’ils sont “incapables de marcher” ou “très inconfortable” à une vitesse de marche de moins de 5km/h. En réalisant des statistiques, les scientifiques se sont aperçu que toutes choses égales par ailleurs, plus le temps passé devant la télévision était important, et plus la probabilité d’être handicapé dans tous les niveaux de l’activité physique augmentait. Plus spécifiquement, les participants qui ont regardé la télévision 5h par jour ou plus tous les jours étaient 65 % plus enclins à avoir un handicap de la marche après 10 ans que ceux qui ne la regardaient que 2h.

Enfin, les chercheurs notent que l’effet délétère de la télévision est particulièrement flagrant lorsque les personnes déclarent pratiquer moins de 3h d’activité physique par semaine.

Combien de temps passez-vous devant la télé chaque semaine ?

Les effets de la télévision sur l’obésité relèvent de plusieurs facteurs. La sédentarité bien sûr, puisque tout le temps passé devant la télé est du temps où vous ne bougez pas. Mais la télévision influe également sur la qualité de votre sommeil, et provoque souvent une sorte d’ennui qui pousse à grignoter. Cette envie est bien entendu aussi déclenchée par les publicités qui font la promotion de produits gras, sucrés et salés. Enfin, le calcul de la quantité d’énergie absorbée par l’organisme se faisant sur le volume et le temps, être concentré sur autre chose que son repas ne permet pas au calcul de se faire correctement.

Savez-vous combien d’heures vous passez devant la tv ? Faites un petit test et comptabilisez le temps utilisé chaque semaine à cette activité, vous serez peut-être surpris !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Les commentaires sont fermés.