Et si le secret d’une chirurgie bariatrique réussie était de réussir à manger mieux et à faire de l’exercice après l’intervention ? Pas de panique : la chirurgie offre un vrai coup de pouce, et la perte de poids initiale crée un cercle vertueux. C’est ce que suggère une étude réalisée auprès de patients, deux années après l’intervention.

Celles qui maintiennent leur perte de poids déclarent “aimer” leur activité physique et alimentation

Tous les témoignages le disent : la chirurgie n’est que le début du voyage. Une perte de poids durable passe par un changement de mode de vie. Une étude réalisée par l’Université de Cornell semble le confirmer.

Interrogées deux années après l’intervention, des patientes bariatriques témoignent de leur mode de vie, plus particulièrement du rapport qu’elles entretiennent avec l’activité physique et leur alimentation saine. 475 femmes ont été interrogées.

Parmi celles qui ont atteint leurs objectifs de perte de poids plus de deux ans après l’intervention, plus de 70 % indiquent apprécier manger sainement plus qu’avant la chirurgie. En ce qui concerne l’exercice physique, 59 % d’entre elles disent qu’elles prennent du plaisir à pratiquer une activité sportive.

Les chercheurs concluent l’étude en précisant qu’une grande majorité des patients perdent rapidement du poids de manière importante, mais que le challenge rencontré ensuite est de maintenir la perte de poids. Ils rappellent l’importance de l’alimentation et de l’activité physique. Après la phase de stabilisation, se demander si on apprécie ou pas ces changement peut être un bon indicateur.

Adeline, une ancienne patiente nous parle de son rapport avec ces activités.

Aujourd’hui, est-ce que vous avez changé de mode de vie ?

Oui, je n’ai pas eu le choix, je vois bien que c’est ça qui m’a permis de perdre le maximum de poids après l’intervention, et surtout de le maintenir. J’ai fait de la place dans ma vie pour cuisiner et pratiquer une activité physique, c’est intégré à ma routine maintenant.

Pouvez-vous dire que vous appréciez ces activités ?

Oui beaucoup plus qu’avant ! Cuisiner déjà est devenu un plaisir. J’ai suivi un programme post-opératoire où j’ai vraiment reçu les clés pour composer un repas, avec pleins d’astuces auxquelles je ne pensais pas avant. Avant le plaisir que je recevais de la nourriture était plus mécanique, maintenant c’est le goût des aliments, les couleurs, et puis la satisfaction d’avoir préparé quelque chose qui est bon pour moi. Le tout sans culpabilité après !

Et l’activité physique ?

Je coure maintenant. Le fait d’avoir perdu tellement de poids rend évidemment plus facile ce qui avant était vraiment un effort et une corvée. Là encore, c’est une dynamique, par forcément la course en tant que telle qui me procure du plaisir, même si je me sens bien après, mais le fait d’être active, plus en forme, moins stressée, ça je le sens vraiment.

Un conseil à donner à celles qui auraient du mal à changer après la chirurgie ?

Ne restez pas seule. Demandez de l’aide, restez en contact avec l’équipe, ils pourront vous conseiller. Le plus difficile c’est le début, moi maintenant que je suis lancée, plus personne ne peut m’arrêter !

Les commentaires sont fermés.