Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Glasgow rétablit la vérité sur une obscure théorie qui voudrait qu’il existe un “paradoxe de l’obésité”, c’est-à-dire que la graisse protégerait le cœur et que les personnes obèses ne seraient pas plus à risque de maladies cardio-vasculaires.

Obésité et risque cardio-vasculaire

L’étude publiée dans la revue European Heart Journal repose sur les résultats de la UK Biobank Study, qui a collecté des informations sur la santé de près de 300 000 personnes entre 2006 et 2015.

Les résultats montrent que les personnes ayant un IMC de 22-23 ont le risque le moins élevé de maladies cardio-vasculaires. Lorsque l’IMC est supérieur à 22, le risque de développer une maladie du cœur augmente.

De plus, le risque augmente régulièrement à mesure que la circonférence de la taille progresse.

En effet, comparé aux femmes et hommes dont le tour de taille est de 74 et 83 cm respectivement, le risque augmente de 16 % chez les femmes et 10 % chez les hommes à chaque 12,6 et 11, 4 de tour de taille en plus chez les femmes et les hommes respectivement.

À lire aussi : La chirurgie bariatrique réduit l’usage des médicaments antidiabétiques

Réduire le tour de taille pour préserver sa santé

Les chercheurs indiquent qu’il s’agit de l’étude la plus importante donnant des preuves contre la théorie du “paradoxe de l’obésité”. Ils rappellent que les conceptions erronées qui pourraient circuler chez le grand public à propos d’un effet “protecteur” de la graisse sur le cœur doivent être interrogées. Ils concluent que même chez les personnes qui ne pourraient pas atteindre un IMC de 22-23, réduire l’IMC et le tour de taille fait baisser significativement le risque de développer une maladie cardio-vasculaire.

Quand recourir à la chirurgie bariatrique ?

Lorsque l’IMC est trop élevé et que les comorbidités associées rendent urgente la perte de poids, la chirurgie bariatrique peut alors permettre une réduction massive de l’IMC quand les traitements traditionnels ne sont plus efficaces.

Avec jusqu’à 60 % de l’excès de poids perdu, et une modification du mode de vie permettant de ne pas reprendre le poids perdu, des centaines de milliers de personnes recourent à la chirurgie bariatrique chaque année dans le monde pour reprendre le contrôle de leur corps et de leur santé.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Les commentaires sont fermés.