La nourriture industrielle, en plus d’être pleine de sucres cachés, regorge d’additifs et notamment de conservateurs. Ces derniers sont depuis longtemps soupçonnés de jouer un rôle dans l’obésité. Une nouvelle étude confirme ces soupçons et décrypte les mécanismes des conservateurs dans la prise de poids.

Les mécanismes de la satiété déréglés

L’étude, publiée dans la revue Nature Communications, s’attarde à comprendre les effets de trois agents chimiques, dont le BHT (butylhydroxytoluene), un antioxydant très utilisé dans l’industrie cosmétique et agro-alimentaire. Déjà accusé d’être toxique pour les animaux, entraînant des problèmes de foie, de thyroïde et de poumons, cet additif semble impliqué dans les processus de prise de poids. Comment ? En perturbant les signaux de communication entre le cerveau et l’intestin, déréglant ainsi les signaux de la satiété. Ainsi, lorsque l’estomac a reçu suffisamment de nourriture, les signaux normalement délivrés au cerveau sont annihilés, ce qui pousse les personnes à manger plus.

À lire aussi : Les faux sucres favorisent l’accumulation de graisses, selon une étude

Lire les étiquettes : une nécessité

Au moment des courses, si vous ne lisez pas les étiquettes, vous ne savez pas ce que vous mangez ! En effet, souvent les packaging sont trompeurs : des produits qui se présentent comme bons pour la santé ou “light” sont en réalité remplis de sucres et d’additifs.

Les étiquettes doivent avoir une liste d’ingrédients la plus courte possible, plus il y a d’ingrédients que vous ne connaissez pas et plus il est probable qu’il s’agisse d’additifs et de conservateurs. Les ingrédients principaux sont toujours en premier : s’il s’agit de sucre, passez votre chemin. Vous pouvez également consulter des listes sur internet afin de vous familiariser avec les principaux additifs, vous saurez lesquels éviter. Fiez-vous aussi à la couleur des produits : les couleurs très vives sont rarement obtenues naturellement !

Comme toujours, nous vous recommandons de cuisiner autant que possible à partir de produits non transformés, c’est le meilleur moyen de construire une alimentation saine.

Les programmes pré et post-opératoire : une véritable formation

Au-delà de la chirurgie, rééquilibrer son alimentation est un passage obligé pour maintenir une perte de poids. L’IPCO propose des ateliers nutrition, notamment de lecture des étiquettes, pour vous faciliter la vie au quotidien.

Pour plus d’information, rendez-vous sur notre page contact.

Les commentaires sont fermés.