On imagine facilement que selon les pays, les cultures et les traditions, les aliments que l’on pense bons pour notre santé ne sont pas les mêmes. Et pourtant, il semble qu’en fin de compte, nous ayons tous la même image des produits sains et de la façon de perdre du poids.

L’alimentation dans le monde

L’infographie suivante présente les résultats récoltés après une étude menée sur la représentation mondiale qu’ont les gens de leur poids autour du monde (comment ils le régulent, quels aliments ils privilégient). Étonnamment, on constate des constantes. Ainsi, 35% des consommateurs achètent régulièrement des produits à base de céréales complètes pour leurs bienfaits. Celles-ci se situent dans le top 3 des aliments sains achetés régulièrement dans le monde entier. Par ailleurs, on retrouve aussi les yaourts, la margarine, le lait de soja, les jus de fruits, le lait avec compléments et vitamines, le pain et les céréales avec vitamine B9 (folate).

Pourquoi le sentiment de surpoids se développe-t-il dans le monde ?

53% des personnes sondées se trouvent en surpoids, contre 50% il y à 3 ans. Deux facteurs expliquent l’impression qu’ont les gens d’être plus gros. Le 1er est, qu’effectivement, le taux d’obésité mondial ne cesse d’augmenter. De fait, le sentiment de surpoids est le plus fort en Amérique du Nord (63% de la population) où le taux d’obésité est le plus élevé. Le 2ème facteur est que le modèle-type de l’homme et de la femme est de plus en plus maigre. Il est très facile de passer pour quelqu’un en surpoids face aux nombreuses affiches de top-models placardées un peu partout. Un problème de représentation s’ajoute sûrement au problème de poids déjà existant.

Quelles sont les méthodes les plus utilisées pour maigrir ?


Les régimes et les exercices physiques font l’unanimité dans la quête du poids idéal avec respectivement 78 et 69% de la population qui affirment y avoir recours. Ces deux méthodes ne suffisant pas toujours, derrière elles se trouvent les produits amincissants pour 13% de la population, puis les médicaments sur prescription d’un médecin (5%). 7% ont recours à une autre forme de traitement, dont chirurgie de l’obésité (chirurgie bariatrique) telles que le by pass, la gastrectomie « sleeve » ou l’anneau gastrique . Ces opérations, bien qu’efficaces, ne sont pas à prendre à la légère. Ce sont tout de même des opérations chirurgicales assez lourdes et qui ne sont prescrites que lorsque aucune autre des solutions n’est possible. Ces conditions fortes expliquent le faible taux de personnes y ayant recours.

Pour en apprendre plus sur ces chiffres, voici l’infographie en question (et en anglais) :

Comment fait-on pour contrôler son poids dans le monde ? (infographie)

Infographie : les réflexes santé dans le monde (cliquez pour agrandir)

Les commentaires sont fermés.