L’obésité est une maladie complexe qui est favorisée par différents facteurs. Ces facteurs sont classés en 5 catégories : les facteurs alimentaires, psychologiques, génétiques, sociaux et culturels et ceux liés à la dépense énergétique.

Dessin représentant un jeune enfant obèse

Les facteurs alimentaires peuvent être de trois types, quantitatifs, qualitatifs et comportementaux.

  • Tout le monde n’a pas les mêmes besoins énergétiques en fonctions de son sexe, son âge ou encore sa situation professionnelle. Aussi, un apport de calories trop important par rapport aux besoins d’une personne pourra entraîner une prise de poids.
  • La qualité des apports est également importante. La surconsommation de lipides ou de glucides entraine un déséquilibre dans l’alimentation et la formation de graisses.
  • Les comportements alimentaires notamment dans les pays occidentaux favorisent la perte du rythme des repas. Cette déstructuration des comportements alimentaires peut avoir pour conséquence une malnutrition.


Les facteurs psychologiques principaux sont le stress et la dépression. Le profil psychologique type de la personne obèse est un mythe. C’est l’apparition de certains états psychologiques qui va provoquer la prise de poids chez certaines personnes.

Certaines personnes ont un bagage génétique qui les prédispose à l’obésité. Cela ne signifie pas que toutes ces personnes sont ou seront obèses. Mais leur métabolisme propre fait qu’elles ont plus de risque de le devenir surtout s’il y a d’autres facteurs en présence.

Les facteurs sociaux et culturels dépendent de la société dans laquelle vivent les individus. On constate que les habitudes alimentaires des personnes à faibles revenus se dégradent ce qui favorise l’obésité. D’ailleurs, le mode de vie des sociétés occidentales combine en général plusieurs facteurs : plus de travail sédentaire, déstructuration des repas, fast food, diminution de l’activité physique, grignotages, etc.

Les facteurs de la dépense énergétique sont liés à une activité de l’homme qui devient de plus en plus sédentaire. Au travail comme dans les loisirs l’homme ne dépense plus la même énergie, donc son alimentation doit changer.

Bref, l’obésité n’est pas l’affaire d’un problème, mais d’un ensemble de facteurs.

 

[Image]

Les commentaires sont fermés.