La réduction des portions dans les supermarchés, au restaurant et à la maison permettrait d’inverser l’épidémie d’obésité, selon une étude.

Plus les portions sont grandes, plus nous mangeons

 

Cette large analyse basée sur les résultats de plus de 70 études et publiée dans la Cochrane Library fait passer une message clair : nous ne mangeons pas ce dont nous avons besoin, mais ce qu’on nous donne.

Les chercheurs fournissent ce qu’ils décrivent comme “la preuve la plus concluante à ce jour” de l’impact de la taille des portions sur la manière dont nous mangeons, et suggèrent que les gens sont réticents à laisser de la nourriture dans leur assiette par exemple.

Cela concerne les portions servies à la maison ou au restaurant, mais aussi bien entendu les nombreux plats préparés, produits gras et salés, ou boissons sucrées qui inondent les rayons de nos supermarchés et nos écrans de télévision via la publicité.

72 études qui confirment l’impact des portions XL sur l’obésité

 

L’analyse repose sur l’étude de 72 expériences cliniques, présentant chacune au moins deux groupes de participants à qui l’on a présenté différentes tailles de portions, d’emballages ou de vaisselle. On mesurait ensuite combien les participants consommaient, généralement sur une durée d’une journée.

“Nous avons trouvé les preuves que les personnes consommaient systématiquement plus de nourriture ou de boisson non alcoolisée lorsqu’on leur présentait des portions, des emballages ou de la vaisselle de plus grande taille”, déclarent les auteurs.

Ils ajoutent que les politiques de réduction des portions peuvent contribuer de manière significative à la réduction des quantités de nourriture et de boissons sucrées que les gens choisissent et consomment.

Des portions jusqu’à 80% plus grandes en 20 ans

 

Dans une publication récente de la British Heart Association, on apprend par ailleurs que les portions n’ont cessé d’augmenter au fil des années, et qu’entre 1993 et 2013 certains conditionnements ont vu leur taille augmenter de 80% !

En plus d’augmenter la taille des conditionnements et de mettre à disposition des formats XL, chaque portion contenue dans un paquet a aussi augmenté (par exemple dans un paquet de muffins, chaque muffin est passé de 72g à 130g en moyenne).

L’association appelle les pouvoirs publics à prendre des mesures pour standardiser la taille des portions commercialisées, et les industriels à afficher des informations claires sur la taille des portions au même titre que sur les apports nutritionnels.

Espérons qu’ils soient entendus !

Portions et perte de poids

Source :

http://www.cochrane.org/CD011045/PUBHLTH_portion-package-or-tableware-size-changing-selection-and-consumption-food-alcohol-and-tobacco

https://www.bhf.org.uk/~/media/files/publications/policy-documents/bhf_portion_distortion_oct2013.pdf

Les commentaires sont fermés.