Loin de faire l’unanimité, la “taxe soda” a pourtant un véritable impact sur la consommation de boissons sucrées et donc sur l’obésité, selon une étude.

Taxe soda boissons sucrées

3.7 millions de cas d’obésité seraient évités au Royaume Uni

L’Institut du Cancer anglais déclare qu’une taxe de 20 % sur les produits sucrés permettrait de réduire le taux d’obésité de 5% au Royaume Uni, avec 3.7 millions de personnes obèses en moins.

Cela équivaut à la population de plusieurs villes de taille moyenne !

Les chercheurs prédisent qu’en plus des recettes engendrées par la taxe, une économie de 10 millions de livres serait réalisée par le système de santé.

Selon eux, “les fast foods et boissons sucrées sont trop peu chers, bénéficient de trop de publicité et sont trop accessibles”.

L’étude montre que le prix des produits influence l’acte d’achat, et que si les produits sains étaient moins chers que les produits sucrés les comportements changeraient.

Une taxe qui porte ses fruits en France

Selon une étude réalisée par la City University de Londres et l’Université de Caroline du Nord (Etats-Unis), la consommation de sucre est en constante augmentation partout dans le monde sauf… en France !

La consommation avait augmenté dans l’hexagone entre 2009 et 2011, avant de baisser en 2012 lors de l’introduction de la taxe. Elle porterait donc ses fruits.

C’est également le cas dans les autres pays ayant adopté une législation similaire, comme le Mexique, la Finlande ou la Hongrie.

Les auteurs de l’étude déplorent l’absence d’action des gouvernements face à cette montée globale de la consommation de sucre, qui atteindra à ce rythme la situation inquiétante des Etats-Unis où 68 % des produits emballés contiennent des édulcorants caloriques.

En Europe, c’est l’Allemagne qui détient le record de consommation de boissons sucrées. Un exemple à ne pas suivre, surtout s’il vous arrive d’y faire vos courses !

Certains thés encore plus sucrés que des sodas

Les sodas sont donc concernés par la taxe sur le sucre, pourtant ils ne sont pas les seuls en cause. En effet, les boissons alcoolisées sont elles rarement évoquées dans la lutte contre le surpoids alors qu’elles sont extrêmement caloriques ! Plus insidieuses encore, certaines boissons chaudes grand format accessibles dans les chaînes de cafés américaines qui voient le jour un peu partout en France : certains thés peuvent y être plus caloriques que des sodas !

A l’IPCO, nous vous encourageons à éviter autant que possible les boissons sucrées telles que les sodas ou le boissons alcoolisées, pour prendre soin de votre santé et de votre poids !

Pour plus d’informations, contactez-nous.

Les commentaires sont fermés.