Le menu d'un fast-food est facteur de surpoids et d'obésité

Manger dans un fast-food n'apporte qu'une satiété temporaire

Un hamburger, des frites, un soda : voilà le menu type dans un fast-food. On en sort rassasié (normal : on mangé un féculent, de la viande, des sauces et des céréales), mais cette impression, qui arrive rapidement, est de courte durée. Explications.

D’abord, la nourriture des fast-food ne rassasie que temporairement. En cause la présence de sucres rapides… dans le pain des hamburgers (et à l’inverse du pain « traditionnel »). Autre raison : les menus sont très riches en lipides. Dans les deux cas, les sucres et la matière grasse sont très rapidement ingérés, mais sans effet durable. Pour que l’apport en calories soit meilleur pour la santé, il faudrait en effet privilégier les sucres lents (en changeant le pain des hamburgers) et les protéines. Les fibres du pain contribuent elles aussi au sentiment de satiété.

Vous mangez malgré tout dans un fast-food ? prenez une salade en entrée et choisissez les patatoes aux frites. Et ne pensez que la rondelle de concombre constitue une portion des 5 fruits et légumes que l’on doit consommer tous les jours.

Ensuite, le 2ème facteur est que l’on mange trop vite dans les fast-food. Qui dit « fast » dit « rapide ». Or il faut prendre le temps de manger. La durée minimale pour un repas est de 15 minutes, raison pour laquelle mieux vaut mâcher ses aliments plutôt que de les consommer sous forme liquide.

Affiche du film Super-size me

"Super Size Me" dénonce les effets néfastes de la restauration rapide, dont l'obésité

Enfin, manger dans des fast-food revient à s’accoutumer à la nourriture grasse et riche en sucres rapides.

Le film « Super Size Me » sorti en 2004 présentait un homme se nourrissant exclusivement (matin, midi, soir) dans une célèbre chaîne de fast-food durant un mois. Au cours de cette expérience, il a pris plus de 11 kilos et a eu des problèmes de foie. En effet, les récepteurs de l’intestin grêle perdent leur sensibilité, n’envoyant plus au cerveau l’information de satiété. Le corps se met alors à réclamer d’avantage de nourriture…

[Image]

Les commentaires sont fermés.