Légumes, céréales, viandes, les composantes que nous utilisons pour faire à manger n’ont pas beaucoup changées depuis des centaines d’années. Pourtant, comment avec les mêmes aliments de base, l’homme a-t-il pu transformer son alimentation, au point d’entraîner une épidémie d’obésité ? L’alimentation respecte-t-elle encore les besoins de l’homme ?

Le progrès technologique moteur d’une transformation de l’alimentation

 

L’homme n’a pas toujours bénéficié de supermarchés abondants de produits délicieux et abordables : c’est d’ailleurs une évolution plutôt récente. Cette nouveauté a bien sûr été rendue possible par les progrès technologiques et la révolution agricole puis  industrielle. Ces dernières ont permis de rendre accessibles, en grandes quantités et à bas coûts, de plus en plus de produits.

Cette évolution est bien sûr bénéfique puisque la plupart d’entre nous ne connaissons plus les famines, toutefois notre rapport à la nourriture est avant tout devenu un acte d’achat, totalement déconnecté des besoins de notre corps.

Et c’est bien là que réside le problème.

Le mode de vie moderne en question

 

Nous consommons plus de calories alimentaires que par le passé. Mais notre mode de vie nous fait il également consommer plus de calories ?

Au contraire, nous vivons de manière beaucoup plus sédentaire que par le passé. Le développement des moyens de transport personnels, la tertiarisation des secteurs de l’emploi et la multiplication des écrans nous poussent au contraire à avoir de moins en moins d’activité physique.

En somme, nous consommons plus, mais surtout, nous brûlons beaucoup moins.

Des qualités nutritionnelles en déclin

 

En plus d’être plus sédentaires, nous avons de moins en moins de temps car nous avons des emplois du temps bien chargés. Nous privilégions donc les aspects faciles et pratiques pour la préparation de nos repas, et reléguons leurs qualités nutritionnelles au second rang.

Ainsi, on se contentera souvent de plats préparés, de repas pris à l’extérieur sous forme de sandwich ou de fast-food, ces repas étant bien souvent trop caloriques.

En règle générale, nous mangeons trop gras, trop salé et trop sucré, sans même nous en apercevoir.

Comment lutter contre ce phénomène ?

 

Pour prendre soin de soi et de sa santé une seule solution : remettre l’alimentation au centre d’un mode de vie sain.

Pour y parvenir, voici trois conseils:

  • prendre du temps pour les repas et les préparer à l’avance en cas de besoin.

  • cuisiner à partir de produits frais et non transformés, en respectant les règles    nutritionnelles.

  • pratiquer une activité physique régulière pour équilibrer votre balance énergétique.

Alimentation et obésité

 

Les commentaires sont fermés.