Les écrans se sont multipliés dans notre environnement, au point que nous passons de l’un à l’autre à tout moment de la journée… même en mangeant. En quoi cela favorise-t-il l’obésité ? Nous sommes distraits et n’écoutons pas les signaux de satiété que nous envoie notre corps.

Ecrans et obésité

Les écrans omniprésents dans notre quotidien

La tablette au petit déjeuner, le téléphone dans les transports en commun, l’ordinateur au travail et la télévision le soir… Il n’existe presque plus de moments dans nos vies où nous ne sommes pas devant un écran. Les enfants sont aussi de plus en plus utilisateurs, comme en témoigne l’utilisation de plus en plus marquée de tablettes “éducatives” et le partenariat signé entre le ministère de l’Education Nationale et le géant américain Microsoft.

Cette évolution technologique améliore notre vie, bien sûr, mais est-elle sans complètement sans conséquences ? Pas selon les spécialistes, qui tirent la sonnette d’alarme. Problème de vue, troubles du sommeil, difficultés de concentration : l’omniprésence des écrans n’amène pas que du positif.

Même notre alimentation en est troublée.

Prendre un repas avec une distraction mène à manger trop, et moins bien

Les résultats d’une étude réalisée par l’Université de l’Illinois (USA) et parue dans le journal “Couple and Family Psychology” en arrive à cette conclusion.

Les chercheurs ont filmé soixante familles pendant leurs repas, un groupe ayant la possibilité de regarder la télévision, leurs tablettes et leurs téléphones et l’autre pas. Ils ont suivi plusieurs indicateurs, comme l’IMC, la consommation de nourriture, le comportement et la communication entre les individus.

Les résultats sont inquiétants : regarder une émission ou être sur Facebook en mangeant mène à manger trop, et moins bien. Les familles “distraites” ont mangé plus de biscuits, consommé plus de boissons sucrées et ont mangé de plus grandes quantités que les autres.

Autre découverte : les parents “distraits” écoutaient moins leurs enfants et ne tenaient pas autant de discours positifs sur l’importance de manger sainement et de s’arrêter de manger lorsque l’on a plus faim, ce qui met les enfant dans un plus grand danger face à l’obésité, selon les auteurs de l’étude.

S’ajoute le fait que la publicité est partout sur nos écrans, et que d’autres études ont prouvé qu’elle nous pousse à consommer des produits aux qualités nutritionnelles désastreuses.

Le repas, un moment de convivialité et de santé

Notre corps calcule ce que l’on mange, rappelons le, en fonction du volume ingéré et du temps que l’on met à le faire. Pour lutter contre le surpoids, une première action est donc d’essayer de bannir les écrans – tous les écrans – pendant le repas ! Cela permet de se concentrer sur ce que vous mangez, de se rappeler qu’il faut bien mastiquer et manger lentement, et bien sûr de ressentir la sensation de satiété lorsqu’elle se présente.

Les commentaires sont fermés.