Les bénéfices d’un programme d’aide à la modification du mode de vie des patients ayant eu recours à la chirurgie bariatrique sont nombreux : une nouvelle étude nous permet d’y voir plus clair.

Un programme juste après la chirurgie

 

Les chercheurs anglais ont publié leur étude dans Journal of Obesity, et se basent sur une étude précédente qui avait démontré que la perte de poids ayant lieu dans les 3 à 6 mois suivants l’opération est le plus fort indicateur de la perte maximale qui aura lieu dans les 2 années après la chirurgie.

Ils ont donc ciblé des patients présentant une faible perte de poids tout de suite après l’opération, et leur ont proposé de suivre rapidement un programme intensif de transformation de leur mode de vie de huit semaines afin d’en mesurer l’impact sur leur perte de poids.

 

Rééducation alimentaire et reprise d’une activité physique régulière

 

Les patients ont bénéficié d’une session hebdomadaire composée d’une heure d’activité physique, suivie d’une heure de discussion de groupe sur thème du changement de mode de vie et d’alimentation.

L’intensité de l’activité physique variait selon les capacités de chaque personne, et était composé de 15 minutes d’échauffement, suivie de 30 minutes d’activité et de 15 minutes de repos. En plus, les patients étaient encouragés à effectuer à la maison 30 minutes d’activité physique modérée, 5 fois par semaine.

L’accompagnement au changement de mode de vie a lui été mené par une équipe médicale pluridisciplinaire. Il était centré pour les quatre premières semaines sur l’activité physique adaptée (quels freins, quels exercices adaptés lorsque le patient présente des douleurs articulaires ou dorsales), puis les quatre semaine suivantes sur la rééducation alimentaire (taille des portions et alimentation équilibrée par exemple).

 

Des bénéfices par rapport aux personnes n’ayant pas suivi de programme post-opératoire

 

Parmi les bénéfices enregistrés chez les participants à l’étude par rapport à un groupe test, on peut noter entre autres :

  • Un pourcentage de perte de poids en 3 et 12 mois après l’opération significativement plus important

  • Une meilleure capacité fonctionnelle

  • Une meilleure résistance à l’effort

  • Une augmentation de la consommation de fruits et légumes, une baisse de la consommation de plats préparés

 

Suivre un programme d’intervention sur le mode de vie alliant activité physique et rééducation alimentaire est donc possible rapidement après une chirurgie, et optimise les résultats de l’intervention. Pour plus d’informations sur le suivi proposé à l’IPCO, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Perte de poids et obésité

 

Source : Feasibility and Impact of a Combined Supervised Exercise and Nutritional-Behavioral Intervention following Bariatric Surgery: A Pilot Study http://www.hindawi.com/journals/jobe/2015/693829/

Les commentaires sont fermés.