Le Pr Serge Hercberg, spécialiste de la nutrition (Inserm), vient de remettre un rapport à la ministre de la Santé, Marisol Touraine : «Propositions pour un nouvel élan de la politique nutritionnelle française de santé publique dans le cadre de la stratégie nationale de santé». Voici un tour d’horizon des principales mesures de ce rapport remis en janvier 2014.

Un score nutritionnel pour tous les aliments

Le rapport préconise la mise en place d’un logo, sur la face avant des emballages des aliments, pour indiquer son score nutritionnel (une « note », de A à E, associée à une couleur, du vert au rouge). Objectif : permettre aux consommateurs d’avoir les informations pour se nourrir de manière équilibrée.

Le score nutritionnel serait également visible dans les rayons des magasins (pour le pain, les fruits et légumes) et dans les fast foods.

Ils devraient également figurer dans les publicités.

Une modulation de la TVA en fonction du score nutrionnel

Le rapport propose également de moduler la TVA en fonction du score nutritionnel des produits. Les produits les plus sains (pain complet, fruits et légumes, etc.) pourraient ainsi voir leur TVA réduite. A l’inverse, les aliments avec un mauvais score nutritionnel (pâtes à tartiner, chips, gâteaux apéros, boissons sucrées, etc.) auraient une TVA plus élevée.

Les industriels, en modifiant leurs produits (en les rendant plus sains), pourraient voir la TVA de leurs produits revue à la baisse.

Moins de publicité

Autre recommandation choc du rapport : l’interdiction de la publicité pour les produits alimentaires à la télévision en journée (7h – 22h).

Par ailleurs, la publicité pour les régimes amaigrissants pourrait être purement et simplement interdite (à la télévision, mais aussi à la radio, dans la presse écrite, et sur Internet).

Des « coupons fruits et légumes » et des « tickets sports »

Enfin, pour aider les ménages les plus défavorisés, le Pr Hercberg propose de distribuer des « coupons fruits et légumes » (non échangeables) et des « tickets sports » pour faciliter la pratique d’une activité physique par l’inscription des enfants dans un club.


(c) Can Stock Photo

Une réflexion au sujet de « Le rapport pour une nouvelle politique nutritionnelle »