Femme en surpoids95% des cas d’obésité modérée chez les femmes ont pour cause des régimes d’amaigrissement. C’est ce que révèle une étude menée par le Dr Mbolatiana Rakotovao (médecin généraliste et nutritionniste), le Pr Bernard Denis (cardiologue), Eva Milesi (diététicienne) et Jocelyne Martial (psychologue).

L’équipe a analysé des patients se rendant à des soirées sur la thématique des problèmes de poids, qu’elle organisait. Chaque participant (plus de 600 au total) ont renseigné leur âge, leur sexe, leur poids, leur taille (et leur IMC) ; elles ont aussi indiqué si elles avaient déjà suivi un ou plusieurs régimes, ainsi que leur poids avant le premier régime.

Sur les 655 participants (majoritairement des femmes : 636), âgés de 16 à 75 ans et ayant un IMC compris entre 21 et 40, 31% d’entre eux avaient un poids normal au moment des réunions (IMC inférieur à 25) et un quart se trouvait en situation d’obésité modérée (IMC compris entre 30 et 35). Les trois quarts des femmes avaient déjà suivi un régime pour maigrir. Et 71% des femmes avaient un poids supérieur à celui qu’elles avaient avant leur premier régime minceur.

Sur les femmes qui souffraient d’obésité modérée (157), seule une n’avait jamais fait de régime ! Et sur les 156 femmes qui étaient en situation d’obésité modérée et qui avaient déjà un ou plusieurs régime pour perdre du poids, la quasi-totalité (154) avaient un poids supérieur (au moment de l’étude) à celui qui précédait leur premier régime de perte de poids. Et, sur ces 154 femmes, seules 7 d’entre elles étaient déjà obèses avant leur premier régime.

Autrement dit, 147 non obèses avant leur premier régime étaient, au moment de l’étude, en situation d’obésité modérée, après avoir suivi un ou plusieurs régimes !

Bref, perdre du poids à l’aide d’un régime minceur est loin d’être gagné, surtout sur le long terme. Mieux vaut repenser son alimentation (équilibrée, variée…) et son mode de vie, en s’appuyant sur des professionnels de santé à même d’accompagner celles et ceux qui veulent perdre du poids ou stabiliser leur poids actuel ! L’Ipco se tient à votre disposition pour vous accompagner dans une telle démarche !

Image : CC Flickr / Dorenrof Claudius **PARIS**

Les commentaires sont fermés.