La vaisselle rouge a un impact sur la quantité ingérée

Avec des verres et des assiettes rouges, il semble qu’on mange et boit moins…

Nous avions déjà parlé d’une étude qui indiquait que la taille de l’assiette et le contraste avec les aliments jouaient sur la quantité que nous allions ingurgiter. Des chercheurs de l’université de Bâle ont tenté une expérience similaire, cette fois sur la couleur des plats.

Deux expériences ont en fait été réalisées afin d’essayer de voir si la couleur de la vaisselle avait une influence sur notre appétit ou notre soif. La première, menée sur 41 cobayes, concerne sur la boisson. Après avoir étanché leur soif en buvant de l’eau, chacun d’entre eux a reçu un verre de boisson gazeuse. La différence entre chaque était que certains avaient un verre bleu, d’autres un verre rouge. Au final, les personnes ayant bu dans les verres rouges ont bu 40% de moins que les personnes au verre bleu.

L’autre expérience fut sur les assiettes. Cette fois, 109 personnes se sont vu attribuer un plat contenant des bretzels. Là encore, certains avaient un plat rouge, d’autres un plat blanc, ou bleu. La même réaction chez les cobayes a été observée, ceux devant piocher dans un plat rouge ont moins mangé que ceux avec un plat d’une autre couleur. Les « rouges » ont consommé presque deux fois moins d’amuse-gueules que les autres.

Une explication très simple peut être la raison de ce phénomène. Le rouge est assimilé dans notre cerveau à une notion d’interdit, voire de danger. Ainsi, les plats rouges nous alertent plus qu’un plat blanc.

Bien entendu, il faut relativiser ces expériences, vu le nombre réduit de cobayes. D’ailleurs, les chaines de fast-food n’ont pourtant pas de souci ! Donc, si vous avez l’occasion de faire le test, n’hésitez pas à nous donner vos résultats !

 

[Image]

Les commentaires sont fermés.