yaourtLes yaourts favoriseraient l’obésité à cause des probiotiques qu’ils contiennent. Beaucoup d’informations ont circulé à ce sujet : des articles, des titres chocs, des comptes-rendus d’études, des reportages vidéos… Peut-on réellement s’y fier ? Les experts à la Mission Scientifique de Syndifrais donnent leur point de vue.

Les probiotiques : facteur de développement de l’obésité ?

Le yaourt contient des bactéries que l’on appelle les probiotiques. Les probiotiques seraient utilisées pour « engraisser » les poules : ils pourraient donc favoriser l’obésité. Mais cette seule raison n’est pas suffisante pour justifier un lien entre la consommation de yaourts et le risque d’obésité.

En réalité, il s’avère que les probiotiques favorisent la croissance, et non pas la prise de masse grasse. Les probiotiques renforcent les défenses immunitaires et sont bénéfiques pour la flore intestinale. Voici un autre démenti on ne peut plus clair.

A part les probiotiques, que trouve-t-on dans les yaourts ?

Un yaourt est un produit laitier, il est donc riche en calcium (environ 110 à 170mg pour 100ml). C’est son principal atout. Mais il comble également une partie des besoins nutritionnels quotidien en protéines, glucides, lipides, phosphore et vitamines.

Quant au pourcentage de matières grasses, il dépend du type de yaourt (au sucre, aromatisé…) et du lait utilisé (entier, demi écrémé ou écrémé). On peut trouver jusqu’à environ 4g de matières grasses dans un pot de yaourt de 125g. Ce n’est donc pas excessif comparé à d’autres aliments.

Vous pouvez consommer régulièrement des yaourts mais sans excès, comme d’habitude ! Choisissez de préférence des yaourts nature et non allégés.

 

 

Image : CC Flickr/bendukt

Les commentaires sont fermés.