Sur ce site, nous faisons régulièrement référence à la notion d’activité physique modérée ou à celle d’activité intense. Mais à quoi correspond cette typologie ? Explications.

La notion d’intensité fait référence au pourcentage de puissance ou au niveau d’effort lors de la pratique de l’activité ou de l’exercice physique. Autrement dit : quelle énergie une personne déploie-t-elle lorsqu’elle pratique une activité donnée ?

Il faut d’abord savoir qu’il n’existe pas de grille absolue. L’intensité des différentes formes d’activité physique varie en effet d’une personne à l’autre, notamment en fonction de son expérience antérieure et de son niveau de forme physique.

Toutefois, on peut dresser cette typologie indicative qui se base sur le MET comme indicateur de mesure (le MET est le niveau de dépense énergétique au repos).

Demandant un effort moyen et accélérant sensiblement la fréquence cardiaque, les activités physiques d’intensité modérée correspondent à 3-6 MET.

Quelques exemples :

  • marcher d’un pas vif
  • danser
  • jardiner
  • s’acquitter de travaux ménagers et domestiques
  • participer activement à des jeux et sports avec des enfants/sortir son animal domestique
  • faire du bricolage
  • soulever/déplacer de lourdes charges (<20kg)

Demandant un effort important, raccourcissant le souffle et accélérant la fréquence cardiaque, une activité physique d’intensité élevée correspond à plus de 6 MET.

Quelques exemples :

  • courir
  • marcher d’un pas vif/grimper une côte à vive allure
  • faire du vélo à vive allure
  • faire de l’aérobic
  • nager à vive allure
  • faire des sports et jeux de compétition (par ex. jeux traditionnels, football, volleyball, hockey, basketball)
  • faire des travaux de force
  • soulever/déplacer de lourdes charges (>20kg)


(c) Can Stock Photo

Les commentaires sont fermés.