Dormir pour ne pas prendre de poids

Bien dormir permet de limiter le risque de prise de poids

Non, trop dormir ne fait pas grossir. Au contraire : dormir plus longtemps peut permettre de lutter contre certains facteurs génétiques liés à la prise de poids. C’est du moins les conclusions d’une étude de l’Université de Washington qui s’est penchée sur la corrélation entre temps de sommeil et Indice de Masse Corporelle (IMC).

Méthodologie

L’étude a consisté à suivre plus de 1000 « paires » de jumeaux sur le plan de leur durée de sommeil et de leur IMC. La durée moyenne de sommeil de chaque paire de jumeaux a été calculée. L’échantillon a alors été réparti en 3 entités : sommeil court (moins de 7 heures de sommeil par nuit), sommeil normal (entre 7 et 8,9 heures) et sommeil long (plus de 9 heures).

Les chercheurs, après corrélation avec l’IMC, ont identifié 3 variables : l’héritabilité, l’environnement de chaque jumeau, et les influences de l’environnement partagées par des jumeaux élevés dans la même famille.

Conclusions

Le sommeil court (moins de 7 heures par nuit) est associé à une hausse de l’IMC, en liaison avec un terrain génétique « favorable » : les causes génétiques de l’IMC sont deux fois plus importantes chez les jumeaux qui dorment moins de 7 heures par rapport à ceux qui dorment plus de 9 heures par nuit. Bref, dormir peu permet à certains gènes de s’exprimer, ce qui favorise l’obésité.

A l’inverse, un sommeil plus long permet de réduire leur expression. Selon le Dr Nathaniel Watson (Université de Washington), une durée de sommeil plus courte fournit « un environnement plus permissif pour l’expression des gènes liés à l’obésité», et « qu’un sommeil prolongé réduit l’expression des gènes de l’obésité ».

Ainsi, avec moins de 7 heures de sommeil par nuit, les influences génétiques comptent pour 70% des différences d’IMC, et qu’avec plus de 9 heures de sommeil, les facteurs génétiques ne comptent que pour 32% des variations de poids.

Bref, bien dormir, suffisamment longtemps, est un facteur important dans la maîtrise et la perte de son poids. Mais perdre du poids passe également par d’autres dispositifs (alimentation, activité physique, etc.).

 

[Image]

Les commentaires sont fermés.