Enfant regardant la télévision

Un enfant qui regarde la télévision est plus exposé au risque d’obésité

Une étude met en avant une corrélation entre obésité infantile et temps passé devant la télévision, chez les enfants de 2 à 4 ans.

La revue International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity a publié les résultats d’une équipe de chercheurs québécois qui met en avant que chaque heure passée devant le petit écran aurait un impact sur les enfants.

Le temps passé devant la télévision augmente au fil des années

Enfant regardant la télévision

Selon une étude canadienne, plus un enfant regarde la télé, plus il risque de souffrir d’obésité infantile et, plus tard, d’obésité.

Cette étude a porté sur 1314 enfants âgés de 2,5 ans au début de l’étude. Les parents ont indiqué le temps passé devant la télévision chaque semaine. Réponse : en moyenne, les enfants passent en moyenne 8,8 heures devant la télé à 2 ans et demi, et 14,8 heures à 4 ans et demi(l’étude s’est étalée sur 2 ans). 15% de ces enfants passaient même plus de 18 heures chaque semaine devant un petit écran !

Problème : regarder la télévision prend du temps au détriment d’autres activités : dessin, lecture, musique et… activité physique.

Ainsi, l’alimentation trop riche en graisses et sucres n’est pas seule cause du développement de l’obésité infantile. Il faut en effet compter avec une sédentarité croissante et une trop faible mobilité. Le risque est très important : un enfant en excès de poids présente un risque très élevé de devenir plus tard un adulte obèse.

Le rôle des parents

Le rôle des parents est ainsi primordial. Pour les convaincre, les chercheurs avancent ces chiffres : à 4 ans et demi, chaque heure passée devant la télévision entraînait une augmentation du tour de taille de 0,5 millimètre (par rapport aux enfants ne regardant jamais la télévision) : ainsi, un enfant de 4,5 ans, installé devant la télé 18 heures par semaine, aura un tour de taille de 7,6 millimètres en plus, du simple fait de ses habitudes télévisuelles… et de ce que lui autorisent ses parents !

Autre élément de preuve mis en avant par les chercheurs : lorsqu’un enfant fait du saut en longueur, pour chaque heure devant la télévision en plus, la distance sautée diminue d’environ 0,3 centimètre.

A (re)lire sur le site de l’Ipco :

 

 

Images : Flickr/CC Botterli et Flickr/CC Michaela Tacker

Les commentaires sont fermés.