Vous cherchez à perdre du poids ? Vous avez peut-être commencé un régime, ou bien êtes-vous passé sur la table de massage de votre kinésithérapeute pour un massage drainant lymphatique ? En parallèle de tout cela, vous le savez bien, il est souvent recommandé de se mettre au sport. Mais savez-vous quel type de sport choisir en fonction de votre obésité ?

L’idéal : une approche personnalisée et quasi-unique

Lorsque vous décidez de vous mettre au sport, il convient de le faire dans de bonnes conditions. Rien ne sert tout d’un coup de se mettre à courir 5h par jour. Vous risqueriez d’endommager votre corps plus que l’inverse.

En effet, il est plutôt conseillé de rendre visite à un professionnel (coach sportif, médecin du sport, etc.) qui pourra analyser la localisation de vos masses graisseuses et vous indiquer comment tout faire pour la perdre au plus vite. Une fois que ce dernier aura pris connaissance de votre état de santé et de votre régime alimentaire. Il vous orientera adéquatement vers ces deux types de pratiques sportives :

L’entraînement cardio-vasculaire : l’endurance.

Si vous reprenez le sport après une longue période d’arrêt, c’est la durée qui compte plus que l’intensité. Tout est donc une question de force mentale. Il faut absolument se motiver pour faire des sorties d’au moins 30 minutes 2 à 3 fois par semaine. Qu’il s’agisse de vélo, course à pied, natation, etc., cet entraînement de fond est nécessaire pour brûler efficacement les graisses, l’augmentation de la capacité de respiration ainsi que la confiance en soi évidemment. Le tout vous permet d’augmenter vos dépenses énergétiques et ce même après votre entraînement puisque votre corps continue à travailler plusieurs heure.

Si vous voulez perdre du poids, vous le pouvez !

L’entraînement fractionné : pourquoi mésestimer la musculation ?

« c’est de la gonflette, ca ne sert à rien ! »

En réalité, la musculation est tout aussi importante et efficace en parallèle de l’endurance lorsque l’on cherche à perdre du poids. Sinon du poids, vous êtes sûr que vous perdrez de la matière grasse qui laissera place à du muscle. En musculation, il s’agit donc de travailler sur un temps plus court mais de façon répétée (des séries de 30 abdos, 30 pompes, 30 tractions, des petites courses brèves mais intenses, etc.). Vous travailler ainsi vos capacités cardiaques tout en vous dépensant adéquatement.

Comment trouver le mix idéal ?

Vous l’aurez peut-être déjà compris, tout n’est pas tout noir ou tout blanc. Il est largement possible, voire souhaitable, de combiner l’endurance et la musculation pour perdre efficacement du poids. Un engagement qui sera peut-être dur à tenir. C’est pourquoi il est primordial d’augmenter le rythme de façon progressive pour ne pas subir de surchauffe. Les professionnels pourront vous aider à établir un programme personnalisé tenant compte par côté de tous vos autres efforts pour perdre du poids (régime, sleeve, anneau gastrique, etc). Ils seront également à même de vous empêcher de vous lancer dans telle ou telle activité en fonction de votre profil, d’où l’importance de les consulter ! Pareillement, votre kinésithérapeute devra être là pour vous pratiquer un massage lymphatique et/ou un massage sportif afin de réparer vos tissus endommager lors de l’effort.

NB : attention à ne pas se lancer dans une période sportive trop intense en plein régime, votre apport énergétique pourrait ne pas être assez suffisant.

Renforcer ses muscles pour perdre du poids dans les meilleures conditions

Lorsque votre corps commence à fondre, peu importe grâce à quelle méthode, il va être nécessaire de renforcer sa base musculaire profonde. Les déséquilibres posturaux causés par le surpoids peuvent « endormir » certains muscles qui vous seront en revanche nécessaire si vous retrouvez de la mobilité.

Ainsi les muscles qui entourent la colonne vertébrale sont primordiaux si vous souhaitez vous remettre au sport. Ce sont des « muscles que l’on ne voit pas à la plage » qui sont les plus important d’après Claude Cayrac, formateur au CREPS de Toulouse. Pour les faire travailler, il est possible de se rendre chez un kinésithérapeute. Surtout si ce-dernier est équipé d’une machine spécialisée. Un autre moyen très efficace pour atteindre ces muscles se sont notamment les postures de yoga.

En parallèle des exercices physiques et avant d’en arriver à la chirurgie, il semble primordial de prendre conscience de l’impact des aliments que nous mangeons. Les aliments brûle-graisses sont bien entendu idéaux. Ce dont il faut avoir conscience c’est le fonctionnement de vos cellules. Rien ne sert de se tuer à la tâche et brûler des calories si par la suite, une alimentation trop riche vient remettre les compteurs à la case départ. En d’autres terme,s perdre du poids entre dans le cadre d’une hygiène de vie globale qui demande beaucoup d’implication personnelle. En revanche, rien n’est impossible !

« Fasciné par les sciences et disciplines médicales, j’exerce un œil critique sur l’actualité et forcément ce qui touche à la santé. Mon idéal : vivre une vie dynamique faite de voyages initiatiques et d’ouverture d’esprit. Cela requiert des efforts sur soi-même. Une hygiène de vie adéquate, un peu de sport et de bonne humeur sont nécessaires à la quête du saint bien-être.» Stéphane Millet

Les commentaires sont fermés.