Quels sont les liens entre l’obésité ou le surpoids, et les troubles de l’audition ? On sait que les adolescents obèses présentent un risque d’avoir des problèmes auditifs supérieur à celui de leurs camarades du même âge. Une nouvelle étude s’est cette fois penchée sur la population féminine.

Menée par l’Hôpital Brigham and Women et publiée dans l’American Journal of Medicine, l’étude montre un lien de causalité entre l’IMC et les risques de perte d’audition. Mais, à l’inverse de la surdité liée à la vieillesse, la perte auditive pour les personnes en surpoids serait réversible, à condition de perdre du poids et d’avoir une activité physique (marche par exemple).

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe de chercheurs a comparé, chez 68421 femmes ayant suivi la « Nurses’ Health Study II » entre 1989 et 2009, l’IMC de ces femmes, leur tour de taille, leur activité physique et leur niveau de perte d’audition.

IMC, tour de taille, activité physique et perte auditive

Les résultats montrent que :

  • Un IMC élevé et un large tour de taille sont associés à un risque plus élevé de perte d’audition. Ainsi, les femmes ayant un IMC compris entre 30 et 34,9 ont 17% de risques en plus d’avoir des troubles de l’audition par rapport à celles qui ont un IMC inférieur à 25. Chez celles dont l’IMC est supérieur à 40, le risque est encore plus important : de 25%. De même, les femmes ayant un tour de taille compris entre 80 et 88 cm ont 11% de risques supplémentaires d’avoir des troubles auditifs par rapport à celles dont le tour de taille est inférieur à 71 cm. Chez celles pour lesquelles le tour de taille est supérieur à 88%, ce risque est même 27% plus élevé.
  • A l’inverse, l’activité physique limite le risque de perte auditive. Les femmes les plus actives ont ainsi un risque minoré de perte auditive de 17% par rapport à celles qui sont le moins actives. Marcher 2 heures chaque semaine diminue le risque de 15% par rapport à un temps de marche d’une heure.

La perte d’audition en raison du poids : un phénomène réversible

Bref, si un IMC élevé et un tour de taille important sont des facteurs de risque d’avoir des pertes d’audition, l’activité physique permet, elle, de limiter ce risque. Au niveau de l’audition, cette étude pointe ainsi clairement l’attention qu’il faut porter à son poids et l’importance d’avoir une activité physique.

 

Source : Body Mass Index, Waist Circumference, Physical Activity, and Risk of Hearing Loss in Women, American Journal of Medicine, 14 octobre 2013


(c) Can Stock Photo

Les commentaires sont fermés.