Quels sont les liens entre obésité et puberté ? Une récente étude publiée dans Pediatrics pointe que l’obésité est le facteur le plus important (parmi d’autres) pour expliquer une puberté précoce chez les filles.

Qu’est-ce que la puberté ?

La puberté est une étape du développement qui est atteinte lorsque les organes de la reproduction sont fonctionnels. Chez l’humain, elle désigne la transition de l’enfance à l’adolescence (fertilité). Elle se signale notamment par une croissance rapide due aux hormones de croissance et le développement des caractères sexuels primaires et secondaires dû aux hormones sexuelles, avec de notables changements comportementaux. Chez la femme, le démarrage se fait généralement entre 9 et 16 ans (plus tôt que l’homme), et dure habituellement 3 ans.

Les conséquences d’une puberté précoce

La puberté précoce est caractérisée par l’apparition des caractères sexuels secondaires avant l’âge de 7 ou 8 ans chez la fille.

Elle est corrélée, pour les filles qui se retrouvent dans cette situation, au risque d’être confrontées à différents problèmes : manque de confiance en soi, dépression, échec scolaire ou encore comportements asociaux. C’est en outre voir s’accroître les risques d’obésité, d’hypertension et de plusieurs cancers dont ceux du sein et de l’ovaire.

Obésité et puberté précoce

1239 filles, âgées de 6 à 8 ans au début de l’étude, ont été examinées dans le cadre de l’étude (qui a duré de 2004 à 2011) dans les régions de San Francisco, Cincinnati et New-York. Les chercheurs ont cherché à déterminer le début de leur puberté (notamment à l’aide des cinq stades connus de la croissance de la poitrine), données qu’ils ont croisées avec l’IMC et l’origine ethnique.

L’étude a mis en avant que les âges de l’apparition de la puberté (identifiée par le développement du sein) varient selon la race, l’IMC et la situation géographique.

Ainsi :

  • Le développement des seins débute chez les Blanches à l’âge médian de 9,7 ans, plus tôt qu’observé précédemment (8,8 ans chez les petites filles noires qui continuent à être plus précoce).
  • Un IMC élevé (supérieur à 25 : surpoids et obésité) est un facteur plus important pour la puberté que la race. On note toutefois que les perturbateurs endocriniens ont également été avancés comme en étant à l’origine de la puberté précoce.

Bref, la conclusion de l’étude est que la puberté précoce chez les filles blanches s’explique d’abord par un surpoids.

Source : Earlier onset of puberty in girls linked to obesity

 


(c) Can Stock Photo

Une réflexion au sujet de « Le surpoids, facteur de puberté précoce »

  1. Ping : Le surpoids, facteur de puberté pr&eacut...