L’obésité est définie par un IMC ≥ 30kg/m2. C’est une maladie chronique qui nécessite une prise en charge globale, pluridisciplinaire et au long cours.

Chez des patients sélectionnés, la chirurgie de l’obésité (ou chirurgie bariatrique) associée à une modification des habitudes alimentaires et à une activité physique renforcée, est efficace  sur la perte de poids. Elle permet en outre de contrôler ou d’améliorer certaines comorbidités, d’améliorer la qualité de vie et de diminuer la mortalité liée à l’obésité.

SIX CONDITIONS SONT REQUISES POUR BENEFICIER DE LA CHIRURGIE BARIATRIQUE

  • IMC ≥ 40 kg/m2 ou IMC ≥ 35 kg/m2 associé à au moins une comorbidité susceptible d’être améliorée après la chirurgie (HTA, syndrome d’apnées du sommeil (SAS), diabète de type 2, maladies ostéo articulaires invalidantes, stéatothépatite non alcoolique, etc….)
  • Echec d’un traitement médical, nutritionnel, diététique et psychothérapeutique bien conduit pendant 6-12 mois (absence de perte de poids suffisante ou en l’absence de maintien de la perte de poids).
  • Patient bien informé au préalable
  • Evaluation et prise en charge préopératoires pluridisciplinaires pendant plusieurs mois.
  • Nécessité comprise et acceptée par le patient d’un suivi chirurgical et médical la vie durant.
  • Risque opératoire acceptable.

Il existe des contre-indications, dont certaines peuvent être temporaires :

  • Troubles cognitifs ou mentaux sévère
  • Troubles sévères et non stabilisés du comportement alimentaire
  • Dépendance à l’alcool et aux substances psychoactives licites et illicites
  • Maladies mettant en jeu le pronostic vital à court et moyen terme
  • Contre indications à l’anesthésie générale
  • Absence de prise en charge médicale préalable identifiée et incapacité prévisible du patient  à participer à un suivi médical la vie durant.

UNE PRISE EN CHARGE PREOPERATOIRE DE PLUSIEURS MOIS, MEDICALE, PSYCHOLOGIQUE ET EDUCATIVE EST NECESSAIRE.

LA DECISION D INTERVENTION est prise à l’issue d’une discussion et concertation médico-chirurgicale pluridisciplinaire (réunion physique ou autres modalités de concertation).

  • l’intervention est envisageable. L’équipe vous donne alors plus d’informations sur la technique opératoire choisie. Si vous êtes décidé(e) à vous faire opérer, une date d’intervention vous est proposée et une demande d’entente préalable est adressée à votre caisse d’assurance maladie.
  • votre préparation à l’intervention n’est pas suffisante. Vous devez vous engager dans une préparation complémentaire. À son terme, l’équipe pluridisciplinaire réexamine votre demande et rend un nouvel avis.
  • la chirurgie n’est pas envisageable dans votre cas. L’équipe pluridisciplinaire vous en explique les raisons et vous propose une autre prise en charge (non chirurgicale, par exemple notre programme PONDERA).