Il y a tout d’abord les complications précoces, en suite directe de l’intervention : les hémorragies (incidence à 2%), les fistules (incidence de 0 à 5%), les embolies pulmonaires ou encore les phlébites sont à prendre en considération.

A distance de l’intervention les principales complications sont les ulcères ou les sténoses ,et les occlusions (incidence de 2 à 4%) .

Les principales complications rencontrées ensuite sont :

  • les RGO non acide
  • le dumping syndrome
  • les problèmes de transit
  • la dénutrition protéique et les carences
  • la déshydratation
  • les vomissements et intolérances alimentaires
  • la reprise pondérale