En moyenne, à 2 ans, la perte pondérale moyenne est estimée à + de 7O % de l’excès de poids initial avec un taux de succès de l’intervention (perte > 5O % excès de poids) de 9O % en cas d’IMC< 5O.

Pour les patients ayant un IMC>50, le taux de succès est de plus de 60%.

Les résultats varient également en fonction de l’âge et s’établissent à 73 % pour les patients âgés de moins de 40 ans, contre 59 % au-delà de 55 ans.

Malgré une reprise de poids généralement observée au cours des années suivantes, (10% max de la perte de poids), l’amaigrissement et la stabilisation se maintiennent ensuite durant des années.

Avec la perte de poids, la plupart des comorbidités s’améliorent et/ou disparaissent, même le diabète de type II dans 80% des cas.

Bien sûr, il est conseillé de commencer une activité physique dès que possible, et de suivre correctement les conseils donnés par l’équipe pluridisciplinaire de l’IPCO.