Les femmes en situation d’obésité ont beaucoup plus de chances d’être atteintes d’un cancer de l’utérus. Toutefois la chirurgie bariatrique permettrait de réduire le risque, selon une étude de l’Université de Manchester.

Obésité morbide et cancer de l’utérus : les effets de la chirurgie bariatrique

Les scientifiques savent que le cancer de l’utérus peut être causé par l’obésité, toutefois jusqu’à maintenant, les effets de la perte de poids sur les lésions pré-cancéreuses de l’utérus étaient méconnus.

Une étude dirigée par l’Université de Manchester (Royaume-Uni) et l’hôpital Salford Royal, publiée dans la revue International Journal of Cancer, s’intéresse à 72 femmes en situation d’obésité morbide dont l’IMC était supérieur à 50. Des biopsies de l’utérus ont été réalisées lorsqu’elles bénéficiaient de la chirurgie bariatrique.

Sur les 72 patientes, quatre étaient atteintes de cancer de l’utérus et ont subi une hystérectomie.

Six autres étaient atteintes d’hyperplasie endométriale, une anomalie pré-cancéreuse de la muqueuse de l’utérus. Sur ces six patientes, la moitié n’avait plus de signes d’hyperplasie endométriale lorsqu’elles ont été testées à nouveau après 8 semaines (elles avaient perdu près de 20 kg), et la pathologie n’était pas revenue après 6 mois.

Les 62 autres femmes incluses dans l’étude ne présentaient pas de lésions mais étaient à haut risque en raison de leur surpoids. Ce haut risque était devenu un risque normal en seulement douze mois, alors qu’elles avaient perdu en moyenne 44 kg.

À lire aussi : Une étude se penche sur les comportements après la chirurgie bariatrique

La chirurgie bariatrique réduit les comorbidités, y compris les risques de cancer

Le Dr Emma Crosbie, auteure principale de l’étude, a déclaré : “Nous savons que les femmes obèses sont beaucoup plus à risque de cancer de l’utérus que les femmes ayant un poids normal”.

“Mais nous ne nous attendions pas à une telle proportion de femmes qui bénéficiaient d’un traitement pour leur obésité ayant un cancer ou des lésions pré-cancéreuses sans qu’elles le sachent”.

“Grâce à cette étude, nous savons désormais qu’aider les femmes obèses à perdre du poids peut guérir des lésions pré-cancéreuses”.

“Il est clair que pour les femmes en situation d’obésité morbide, un accès rapide à la chirurgie bariatrique a des bénéfices supplémentaires à l’amélioration du diabète et des risques de maladies cardiovasculaires. Cela peut aussi réduire le risque de cancer de l’utérus.

L’IPCO vous accompagne

En situation d’obésité sévère ? Contactez notre équipe pour savoir quelles sont vos options.

Source : The impact of obesity and bariatric surgery on circulating and tissue biomarkers of endometrial cancer risk

Les commentaires sont fermés.