Les niveaux d’activité physique ne progressent pas après la chirurgie bariatrique, d’après une étude. Cela indique qu’il reste des efforts à fournir dans l’explication des mécanismes qui permettent de maintenir la perte de poids de manière durable après une intervention.

Les femmes ayant bénéficié d’une chirurgie ne font pas plus d’activité physique

La majorité des femmes ayant bénéficié d’une chirurgie bariatrique sont insuffisamment actives 48 mois après l’intervention, d’après une étude suédoise. L’étude, publiée dans la revue BMC Surgery, repose sur la mesure de l’activité physique trois mois avant la chirurgie, puis neuf mois et quarante-huit mois après l’intervention chez trente femmes âgées de 40 ans en moyenne. Elle montre que là où le niveau d’activité physique devrait être en augmentation au cours du temps, il stagne chez la majorité des femmes concernées.

Les chercheurs précisent que trois mois avant la chirurgie, le nombre de femmes qui se conformait aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en termes d’activité physique quotidienne était faible.

Quinze femmes (50%) ont augmenté, alors que quinze femmes (50%) ont diminué leur temps passé en activité physique intense à modérée entre la mesure effectuée avant la chirurgie et celle effectuée quatre années après. De plus, seize femmes (53%) ont augmenté, contre 14 femmes (47%) qui ont diminué le temps de sédentarité entre les deux mesures.

À lire aussi : La polyarthrite plus difficile à traiter chez les personnes en surpoids

Un niveau d’activité physique qui devrait être en augmentation

Une intervention en chirurgie bariatrique réussie nécessite pourtant un véritable changement de mode de vie. Sans une compréhension des mécanismes qui ont menés au surpoids, les risques de reprendre du poids dans les années après l’intervention sont plus élevés. À l’IPCO, nous proposons un programme pour rééquilibrer l’alimentation et se réhabituer à l’activité physique quotidienne en amont de la chirurgie. La perte de poids importante qui intervient dans les premiers mois après l’intervention devrait permettre de faciliter l’intégration d’une activité physique régulière dans la vie des patients : elle permet une plus grande mobilité et facile l’effort.

Besoin d’aide pour réintégrer l’activité physique dans votre quotidien ? Parlez à l’équipe de l’IPCO qui peut vous accompagner dans votre changement de mode de vie et vous proposer un suivi personnalisé.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Les commentaires sont fermés.