Retour d’expérience d’une patiente neuf mois après l’intervention.

Bonjour et merci de répondre à nos questions ! Pouvez-vous vous présenter rapidement ?

J’ai 35 ans, et j’ai fait une sleeve-gastrectomie il y a neuf mois. J’avais d’abord suivi un programme pré-opératoire où j’ai commencé à apprendre comment perdre du poids et surtout comment ne pas le reprendre.

Quelles sont vos surprises les premiers mois après la chirurgie ?

Autour de moi, les personnes ne s’en sont pas aperçues tout de suite ! Même quand j’ai commencé à perdre du poids et que moi je me sentais belle et en pleine forme, que mes vêtements devenaient trop grands… J’avais perdu dix, quinze, vingt kilos, bien plus que ce que j’avais réussi à perdre par le passé, et personne ne remarquait ! C’était vraiment frustrant ! Je commençais à me poser des questions sur moi-même, à me demander si je ne perdais pas assez vite ! En réalité, ça a juste pris un peu plus de temps. Quand j’étais à six mois post-op, tout d’un coup tout le monde s’est mis à remarquer et à me faire des compliments, à me demander comment j’avais réussi, etc. Et comme je suis très ouverte à propos de ma chirurgie bariatrique, j’explique sans problème comment ça a été possible pour moi.

À lire aussi : Près de 50 000 chirurgies bariatriques chaque année en France

Comment s’est passée l’adaptation au régime alimentaire ?

Bien ! À certains moments j’ai faim, mais je peux plus manger autant qu’avant ! Donc ça demande un vrai réajustement. Si je m’assois devant une assiette de nourriture, mes habitudes d’avant et mon cerveau me disent que je pourrais manger bien plus alors que mon estomac a une capacité réduite. Donc ça demande un vrai réajustement pour ne pas trop manger – parce que la sensation de trop-plein est vraiment désagréable – et pour laisser à la satiété le temps de s’installer.

Un conseil à donner à celles qui veulent ce grand changement dans leur vie ?

Faites le pour vous, pas pour les autres ! Les gens vont peut-être vous traiter différemment. Même si j’ai perdu beaucoup de poids, je ne me vois pas totalement comme une femme “mince”. Parfois, certaines personnes qui ne me parlaient pas forcément avant commencent à s’intéresser à moi, et j’aurais aimé que ces personnes puissent s’intéresser à qui je suis vraiment. Parce que je n’ai pas fait ça pour des raisons “cosmétiques”. J’étais pré-diabétique, je n’avais jamais pesé autant dans ma vie, je m’étais blessée à la cheville et je ne pouvais pas guérir correctement parce que j’étais obèse et qu’il y avait constamment du poids en excès lorsque je marchais, ça me prenait des jours pour me remettre lorsque j’avais une activité physique… C’est quelque chose que je devais faire pour ma santé, c’est quelque chose que je devais faire pour moi. Et je suis toujours la même personne, je n’ai pas changé !

Merci pour ce témoignage.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page contact.

Les commentaires sont fermés.