sourisUne étude sur les circuits du cerveau en jeu dans les comportements compulsifs indique que ces circuits sont aussi impliqués dans l’obésité. Publiée dans PNAS (« Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America »), l’étude de l’Université de l’Iowa montre ainsi une corrélation entre les circuits contrôlant le comportement obsessionnel et ceux du trouble de l’alimentation.

Les chercheurs, pour arriver à ces résultats, ont procédé à des expériences sur des souris :

  • Certaines étaient atteintes de toilettage compulsif (au point que la souris s’abîme la peau)
  • D’autres étaient privées d’une protéine qui simulait une forme héréditaire de l’obésité humaine

Les résultats révèlent :

  • Qu’enlever le gène récepteur lié à l’obésité (dont est privé le 2ème groupe de souris) réduit les troubles compulsifs des souris du 1er groupe,
  • Qu’enlever le gène suspecté de provoquer des comportements compulsifs (dont est privé le 1er groupe de souris) induit un rétablissement du poids normal (et plus largement des fonctions métaboliques) chez les souris du 2ème groupe,
  • Que la reproduction croisée des deux types de souris donne naissance à des souris ne souffrant ni de troubles compulsifs, ni de troubles alimentaires (obésité).

Bref, les différents circuits (troubles compulsifs et obésité) sont bien liés.

L’hypothèse des chercheurs pour expliquer ce phénomène se base sur les comportements des sujets au cours de l’évolution qui, en matière d’alimentation, ont dû s’adapter à la quantité de nourriture disponible (obligation de moins s’alimenter lorsque la nourriture est peu abondante ; choix d’une alimentation sûre et saine lorsque la nourriture est plus abondante).

Ainsi, la perturbation du circuit lié à l’alimentation peut provoquer des troubles obsessionnels ayant des conséquences sur le rapport à l’alimentation (anorexie mentale, trop grande consommation d’aliments riches en gras).

 

Source: Double deletion of melanocortin 4 receptors and SAPAP3 corrects compulsive behavior and obesity in mice, PNAS June 10, 2013, doi:10.1073/pnas.1308195110
Image : CC Flickr/amandabhslater

Les commentaires sont fermés.