Cereal

On peut être en excellente santé lors de l’adolescence, mais se retrouver à l’âge adulte avec des complications telles qu’une tension artérielle et un taux de glycémie élevés. Une bonne alimentation dès l’enfance et l’adolescence est un investissement pour votre santé future.

Une étude de la revue scientifique Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism (JCEM) indique que réduire l’apport de graisses et augmenter celui des fibres dans notre alimentation, dès l’enfance, ont des résultats significatifs à l’âge adulte. En effet, le mode d’alimentation occidental tant à privilégier les graisses et les céréales raffinées plus qu’elles ne devraient l’être et provoque à terme des troubles métaboliques importants.

L’étude s’est penchée principalement sur les jeunes femmes et a fait appelle à 230 d’entre elles, âgées de 25 à 39 ans. 9 ans auparavant, elles ont suivi un régime limitant les matières grasses (28% de l’apport calorique quotidien) et mettant en avant les fibres et la consommation de fruits et légumes.

Les résultats sont là, puisque peu d’entre elles se sont retrouvées 9 ans plus tard avec des troubles métaboliques. « Des différences significatives lors des visites de suivi suggèrent que l’alimentation dès l’enfance et l’adolescence a des effets à long terme sur les évolutions liées au vieillissement de la tension artérielle sanguine et le contrôle glycémique. Ces effets commencent à se manifester déjà chez l’adulte jeune » indique le docteur Joanne Dorgan. Un tel régime lors du jeune âge réduit aussi les risques de diabètes et de maladies cardiaques à l’âge adulte.

Ainsi, une bonne alimentation dès notre jeunesse, prévient de ces maladies sur le long terme et est plus bénéfique que de commencer qu’à partir de premiers symptômes. Il vaut mieux prévenir que guérir comme on dit.

[Photo]

Les commentaires sont fermés.