La chirurgie bariatrique n’est pas anodine. Les patients qui souhaitent en bénéficier doivent suivre un parcours qui validera, ou non, la possibilité d’avoir recours à la chirurgie de l’obésité. C’est le parcours qui est suivi par les patients de l’Ipco.

Personne en surpoids

Les patients obèses qui souhaitent bénéficier de la chirurgie de l'obésité doivent suivre un parcours qui validera, ou non, la possibilité d’y avoir recours

La prise en charge des patients est réalisée par une équipe pluridisciplinaire en liaison avec le médecin traitant. Cette équipe regroupe au moins un chirurgien, un médecin spécialiste de l’obésité (nutritionniste, endocrinologue ou interniste), un diététicien, un psychiatre ou un psychologue, et un anesthésiste-réanimateur. Cette équipe peut également faire appel aux compétences d’autres professionnels de santé tels qu’un hépato-gastro-entérologue, un diabétologue, un radiologue, un cardiologue, un pneumologue, un rhumatologue, un médecin rééducateur, un chirurgien-dentiste, un masseur-kinésithérapeute, etc. Au sein de cette équipe, un coordinateur est désigné.

Chaque patient fait l’objet d’une prise en charge particulière, dans le cadre d’un projet personnalisé. Quelles en sont les étapes ?

  1. la consultation initiale auprès d’un médecin ou chirurgien membre de l’équipe pluridisciplinaire, et expérimenté dans la prise en charge chirurgicale de l’obésité, permet d’orienter, ou non, le patient vers la chirurgie de l’obésité. A cette occasion, le praticien transmet au patient toute une série d’informations qui vont lui permettre la réalité d’un acte chirurgical.
  2. une évaluation et une prise en charge du patient au plan somatique et psychologique, et un programme personnalisé d’éducation thérapeutique (l’acte chirurgical n’est pas la 1ère manière de perdre du poids), permet de déterminer si le patient peut bénéficier de la chirurgie bariatrique. La décision est prise de manière collégiale par l’équipe pluridisciplinaire.

Ces modalités, en amont de l’acte chirurgical, permettent d’améliorer l’efficacité et la tolérance de la chirurgie pour les patients opérés, tout en les aidant à prendre leur décision, et à les motiver au suivi post-opératoire.

Si elles peuvent sembler assez lourdes, ces modalités permettent de déterminer

  • les attentes du patient, les risques et contraintes qu’il est capable d’accepter, sa motivation et sa capacité d’adhésion au suivi,
  • le rapport bénéfice/risque de la chirurgie bariatrique chez le patient, l’indication ou la contre-indication de la chirurgie, le type d’intervention (anneau gastrique, sleeve gastrectomie, by-pass gastrique),
  • les conditions de suivi du patient.

Ce cadre méthodologique, s’il peut sembler contraignant, est essentiel pour assurer à chaque patient que le traitement de son obésité se fera de la manière la plus adéquate possible (traitement médical, chirurgie, etc.).

Les commentaires sont fermés.