L’épidémie d’obésité ne cesse de se développer, et malgré l’efficacité de la chirurgie bariatrique pour la traiter, de nombreuses personnes restent réticentes. Une étude canadienne s’est intéressée aux raisons invoquées par les patients pour expliquer leur refus d’avoir recours à la chirurgie de l’obésité.

Chirurgie bariatrique : quelles motivations ?

Une équipe de scientifiques de l’Université de Toronto s’est penchée sur les raisons qui poussent les patients éligibles à la chirurgie de l’obésité à refuser l’intervention, malgré son efficacité pour une perte de poids importante et le traitement efficace du diabète de type II. Au total, plus de 387 participants ont été interrogés pour cette étude intitulée “La réception de la chirurgie bariatrique chez les patients éligibles”, et publiée dans le Journal of Obesity.

L’objectif était de comprendre plus précisément les motivations de ceux qui veulent bénéficier de la chirurgie, et de ceux qui ne veulent pas. Plusieurs facteurs entrent en compte.

Les raisons principales  invoquées par ceux qui voulaient bénéficier de la chirurgie étaient principalement une plus grande perte de poids, des bénéfices sur la santé ainsi qu’une plus grande mobilité.

Ceux qui ne souhaitaient pas y avoir recours citaient la peur des complications, et le fait qu’ils ne pensaient pas avoir besoin de la chirurgie pour perdre du poids. Il faut noter qu’en moyenne l’IMC des personnes ne souhaitant pas avoir bénéficier d’intervention était plus faible.

De plus, ceux qui rapportaient avoir déjà perdu du poids dans le passé étaient moins susceptibles de vouloir la chirurgie, alors que ceux dont la famille les soutenaient dans leurs choix étaient plus enclins à vouloir y recourir.

A lire aussi : Obésité : une mortalité plus faible chez les patients opérés que chez les non-opérés

Il faut informer et éduquer, selon les auteurs

Face aux réticences de certains par rapport à la chirurgie bariatrique, les auteurs de l’étude déclarent que “que plusieurs facteurs clés nécessitent un plus grand soin apporté à l’éducation sur les objectifs de perte de poids et sur les interventions chirurgicales”.

En effet, les dernières études montrent que la chirurgie est de plus en plus sûre, avec à la fois des procédures moins invasives et des taux de mortalité et de complications graves très faibles et en baisse.

Envie d’en savoir plus sur une journée type au bloc ? Cliquez ici.

Source : http://www.hindawi.com/journals/jobe/2016/5372190/

Les commentaires sont fermés.